Le marché de l’immobilier se portera bien en 2017. D’après la 7e édition du baromètre Crédit Foncier / CSA sur le moral des professionnels de l’immobilier, publiée ce lundi, 74% des spécialistes se déclarent optimistes pour l’année qui commence. Une proportion en hausse par rapport aux 67% de l’année dernière.

86% considèrent que le marché du logement s’est amélioré

Le CSA réalise trois fois par an le baromètre du Crédit Foncier, afin de mesurer le moral des professionnels du secteur (tous métiers confondus) et leurs anticipations pour les douze prochains mois. 400 professionnels de l’immobilier ont répondu en décembre 2016 à l’enquête. Six sondés sur sept (86 %) considèrent que le marché du logement s’est amélioré (50 %) ou stabilisé (36 %) au cours des quatre derniers mois de 2016.

Les professionnels de l’immobilier estiment que les ménages ont mis à profit la baisse des taux d’intérêt en 2016. Les Français ont choisi d’emprunter un montant plus important, pour acheter un logement plus grand plutôt que de réduire la durée de leur crédit. C’est pourquoi trois professionnels sur quatre (74 %) se déclarent optimistes pour le marché immobilier résidentiel en 2017. Ils étaient 35 % en janvier 2015 et 67 % il y a un an (janvier 2016).

Prévisions d’un marché stable ou en hausse

L’optimisme des professionnels s’appuie sur l’attractivité du marché, pour 71 % d’entre eux. Ils sont 69% à évoquer les faibles taux d’intérêt de crédit et le dispositif de Prêt à Taux Zéro. En ce qui concerne leurs anticipations de prix et de volumes de transactions pour l’année 2017, une majorité des sondés prévoit une stabilité des prix dans le neuf (66%) et dans l’ancien (55%).

Pour le neuf, quatre professionnels sur cinq estiment que les transactions devraient encore augmenter (39 %) ou se stabiliser (43 %).

Pour le marché de l’immobilier ancien, les professionnels rappellent que les deux années précédentes étaient exceptionnelles. La hausse cumulée des transactions en 2015 et 2016 est supérieure à 20 %. Les spécialistes anticipent une stabilité (52 %) voire une poursuite de la hausse (26 %) des transactions dans l’ancien.

Comparer les devis emprunteur

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    Comparer les assurances emprunteur