MENU
Comparateur d'assurance emprunteur
Indiquez vos besoins et trouvez l’assurance emprunteur qui vous convient
Comparer
Partager sur

Sur proposition du groupe communiste, la majorité de gauche de Paris dirigée par Anne Hidalgo (PS) a voté, ce lundi lors des débats d’orientation budgétaire pour 2017, le souhait d’augmenter les taxes sur les résidences secondaires et les logements vacants dans la capitale.

Selon la majorité de gauche de la Ville, le taux actuel de la taxe additionnelle à la taxe d’habitation sur les résidences secondaires (fixé à 20% de la taxe d’habitation) est « beaucoup trop bas » pour inciter correctement les propriétaires à louer ou vendre leur logement. Le groupe souhaiterait ainsi simplement que la taxe additionnelle soit aussi élevée que la taxe d’habitation, ceci sachant que le nombre de résidences secondaires est estimé à 90.000 à Paris.

100.000 logements vacants dans la capitale

Avec le même but de rechercher des logements disponibles dans la capitale, la Ville de Paris souhaite également augmenter la taxe sur les logements vacants de 50% la première année à 100% dès la deuxième année. Cette taxe qui est actuellement de 12,5% de la valeur locative cadastrale pourrait concerner quelque 100.000 logements vacants dans la capitale. Paris a, de la même manière, souhaité que soit quadruplée (de 25.000 à 100.000 euros) l’amende encourue par un propriétaire louant un logement meublé type Airbnb en dehors de la réglementation existante, notamment plus de quatre mois par an.

Des amendements en ce sens sont notamment portés par les communistes au projet de loi de finances 2017, actuellement en débat au Parlement. Pour rappel, le Conseil de Paris débattait lundi matin des orientations du budget 2017 de la Ville, qui sera voté en décembre.

Comparer les devis emprunteur
Partager sur

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    Comparer les devis emprunteur