Pas de répit pour la flambée des prix. Le 1er septembre dernier, l’immobilier en France avait augmenté de 2% par rapport au début de l’année. La hausse des prix n’affecte cependant pas l’Hexagone de manière uniforme, comme le rapporte une étude de MeilleursAgents.

La plus forte hausse à Bordeaux

Par rapport à la même période en 2016, la hausse des prix immobiliers frappe en priorité les grandes villes. C’est particulièrement vrai pour la capitale. Paris (Ile-de-France) affiche une hausse moyenne de 7,7%, soit 2 points de plus au-dessus du record historique établi par le marché en 2011. Dans le détail, le prix du mètre carré se négocie en moyenne à 8 814 euros pour l’achat d’un appartement dans la Ville Lumière. Comptez en moyenne 9 449 euros du mètre carré pour une maison.

Une fois quitté la région parisienne, Bordeaux (Gironde) arrive en deuxième position, sans doute l’une des conséquences de la baisse du temps de trajet en TGV entre la Capitale et la ville. Les prix de l’immobilier y ont augmenté ainsi de 14,5%. Dans la capitale girondine, le mètre carré se vend en moyenne 3 589 pour un appartement et 3 583 euros pour une maison. L’augmentation des prix a été deux fois moins importante à Lyon (Rhône), qui se classe troisième avec ses 7,6% de hausse. Le mètre carré s’y négocie en moyenne 3 582 euros pour un appartement, et 3 905 euros pour une maison.

Les prix baissent à Montpellier

La hausse des prix en ville touche aussi Strasbourg (Bas-Rhin), qui enregistre une augmentation de 6,9%. Viennent ensuite Nantes (Loire-Atlantique) avec +4,7%, Marseille (Bouches-du-Rhône) avec +3,9%, Nice (Alpes-Maritimes) avec +3,6% et Rennes (Ille-et-Vilaine) avec 3,1%. Seule la ville de Montpellier (Hérault) voit ses prix baisser de 1,4% en un an. Ce phénomène concerne en priorité les zones plus rurales, où 16 départements constatent une chute des prix.

Le marché serait en train de compenser les baisses constatées ces dernières années. Entre août 2011 et février 2016, les prix immobiliers avaient baissé de 11% sur l’ensemble de la France. En 2017, le marché immobilier a vu ses prix augmenter pour la première fois depuis 5 ans. Pour l’année à venir, l’étude table sur une progression de 2% à 4% des prix en Ile-de-France. La plus forte hausse (+4%) devrait encore concerner l’Aquitaine, à cause des investisseurs attirés par Bordeaux et sa périphérie.

Comparer les devis emprunteur

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    Comparer les assurances emprunteur