MENU

Les salariés français se sentent plus pauvres qu’il y a 20 ans. Sur cette période, la hausse des prix de l’immobilier a largement dépassé la revalorisation des salaires. La banque Natixis décrypte le phénomène dans une étude économique publiée le 5 octobre dernier.

Un partage des revenus « en faveur des salariés »

L’établissement de financement, gestion et services financiers met à mal une théorie souvent invoquée dans le débat public. La France ne serait pas victime de la « déformation du partage des revenus au détriment des salaires ». Pour Natixis, la France serait l’un des rares pays de l’OCDE avec le Royaume-Uni, l’Espagne, l’Italie « où le partage des revenus s’est déformé depuis 20 ans en faveur des salariés et non pas au détriment des salaires ».

Une autre théorie voudrait que le sentiment d’appauvrissement des Français résulte d’une « augmentation des inégalités de revenus ». Cependant, en France « les inégalités de revenus après redistribution sont restées en France stables et basses ». Ce n’est pas le cas aux États-Unis et au Royaume-Uni, par exemple. Pour Natixis, le sentiment d’appauvrissement des salariés français viendrait directement liée de la hausse des prix de l’immobilier.

Le prix de la pierre a augmenté 2,5 fois plus que les salaires

Depuis 1998, l’écart se creuse entre l’évolution du prix des maisons à l’achat et celle des salaires. L’immobilier a grimpé de +150% quand les salaires n’ont connu que +60% de hausse. Autrement dit, le prix de la pierre a augmenté 2,5 fois plus que les salaires. Cela induit une perte conséquente de pouvoir d’achat. En revanche, le phénomène ne se vérifie pas sur le marché de la location. Depuis 1998, l’inflation des loyers est restée inférieure à celle des salaires.

Une autre cause qui pourrait expliquer le sentiment d’appauvrissement. Natixis pointe aussi la nature des nouveaux emplois exercés par les ménages en France. Beaucoup de ces postes restent des services domestiques à faible niveau de rémunération. La banque en conclut que « le coût croissant du logement et la dégradation de la qualité des emplois sont deux problèmes économiques et sociaux centraux en France ».

Comparer les devis emprunteur

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    Comparer les devis emprunteur