Comparateur d'assurance emprunteur
Indiquez vos besoins et trouvez l’assurance emprunteur qui vous convient
Comparer
Partager sur

Assurance emprunteur et métiers à risques

L’assurance emprunteur est imposée par toutes les compagnies d’assurance. Elles demandent, a minima, les garanties décès et PTIA (perte totale et irréversible d’autonomie), libre à chacun de souscrire également les garanties ITT (incapacité temporaire de travail), IPP (invalidité permanente partielle), IPT (invalidité permanente totale), ou encore l’assurance perte d’emploi.

Cette assurance est indispensable, elle viendra rembourser à la banque tout ou partie du crédit selon le niveau d’assurance choisi par l’emprunteur en cas d’incapacité de subvenir à ses besoins. Elle va également protéger ses proches en cas de décès, ils n’auront pas à assumer les mensualités du crédit. Lorsque vous exercez un métier à risques, il est important d’envisager la souscription d’une assurance avec toutes ces garanties afin de vous préserver financièrement en cas d’accident de la vie. D’ailleurs, avec un métier à risques, les assureurs peuvent tout simplement vous imposer la souscription d’une couverture complète.

En exerçant une profession considérée comme étant à risques, la compagnie d’assurance pourra également :

  • Vous imposer une surprime, ce qui va augmenter de manière très importante le montant de votre assurance emprunteur ;
  • Vous imposer des exclusions au contrat. Certains risques ne seront pas assurés, ce qui peut engendrer un préjudice financier important si le risque se réalise ;
  • Refuser de vous assurer tout simplement.

Pourquoi agriculteur est-il considéré comme un métier à risques ?

Le métier d’agriculteur n’est pas sans risques, les compagnies d’assurance l’ont parfaitement compris. Il s’agit d’un métier difficile, le risque d’arrêt de travail prolongé existe véritablement.

Ce métier présente les risques suivants :

  • Port de charges lourdes, qui peuvent engendrer des lombalgies notamment
  • Manipulation de produits chimiques
  • Utilisation d’outil et machines qui peuvent être à l’origine d’accidents graves
  • Travail parfois en hauteur
  • Travail dans des conditions climatiques extrêmes
  • Exposition aux vibrations dans les engins agricoles
  • Positions engendrant des risques d’arrêt de travail
Nous vous conseillons de ne pas mentir sur la nature exacte de votre profession. Dès lors qu’une compagnie d’assurance découvre que vous avez effectué une fausse déclaration, elle peut tout simplement ne pas vous indemniser en cas de réalisation du risque.

Quelles questions peut-on vous poser en tant qu’agriculteur ?

Avant de signer votre contrat d’assurance emprunteur, vous allez devoir remplir un questionnaire de santé pour permettre à la compagnie d’assurance d’évaluer le risque. Grâce à ce questionnaire médical, elle connaît vos antécédents, votre état de santé actuel, elle sait si vous êtes fumeur, en surpoids, etc. De cette manière, elle détermine le risque de décès prématuré ou de maladie qui empêcherait le remboursement des mensualités de crédit immobilier.

En tant qu’agriculteur, d’autres questions sont susceptibles de vous être posées afin d’évaluer le risque au cas par cas. Tous les agriculteurs n’effectuent pas les mêmes tâches, cela permet de bénéficier d’une couverture et d’un prix sur-mesure.

  • Êtes-vous exposé à des produits chimiques ?
  • Avez-vous déjà été en arrêt de travail ?
  • Portez-vous des charges supérieures à 15 ou 20 kilos ?
  • Travaillez-vous en hauteur ?
  • Quels types de machines manipulez-vous ?

Là encore, il est plus que conseillé de répondre de la manière la plus honnête possible au questionnaire médical, même si cela peut engendrer une surprime ou des exclusions au contrat. En cas de fausse déclaration, la compagnie d’assurance pourra estimer qu’elle n’avait pas une connaissance parfaite du risque et que la prime n’avait pas été établie en fonction du risque réel. Il reste préférable de payer votre assurance de prêt un peu plus cher plutôt que de ne plus être en mesure de rembourser votre prêt et de devoir vendre votre bien immobilier parce que l’assureur ne prend pas en charge vos mensualités.

Trouvez l’assurance emprunteur qui vous convient et faites des économies
Je compare

Quelle solution si on vous refuse une assurance de prêt ?

L’assurance de votre banque refuse d’assurer votre prêt immobilier ? Pas d’inquiétude, la délégation d’assurance de la loi Lagarde permet de souscrire un contrat individuel chez l’assureur de votre choix.

Faites des demandes auprès d’autres assureurs traditionnels ou spécialisés dans la couverture des métiers à risques. La seule condition sera de respecter l’équivalence des garanties. En clair, vous ne pourrez pas souscrire une assurance autre que celle de votre banque si les garanties proposées sont inférieures. Si elles sont au moins équivalentes, la banque ne peut refuser la délégation.

Comment choisir la meilleure assurance emprunteur pour un agriculteur ?

Pour choisir la meilleure assurance emprunteur, la solution la plus simple est d’utiliser notre comparateur d’assurance. Avec lesfurets, quelques minutes suffisent pour obtenir les offres de différentes compagnies d’assurance.

Simple, rapide et gratuite, cette méthode est de plus en plus privilégiée pour trouver une assurance de prêt offrant le meilleur prix à garanties équivalentes. Plus besoin d’aller d’agence en agence ou de remplir des dizaines de formulaires, tout se fait très simplement avec le comparateur d’assurance emprunteur.

Le conseil de François !
Même avec un profil à risques, vous avez la possibilité de faire des économies importantes dès la souscription de votre crédit immobilier. Mais ce n’est pas tout. Avec la loi Lemoine, vous pouvez aujourd’hui résilier votre assurance emprunteur à tout moment. C’est une opportunité pour étudier les offres et trouver une assurance moins chère que celle que vous aviez souscrite initialement.
Comparer les devis emprunteur
Partager sur
Comparer les devis emprunteur