MENU

Emprunter en France ou dans le pays où se trouve le bien immobilier ?

La première étape de l’acquisition d’un bien immobilier à l’étranger consiste à se renseigner avec la plus grande précision sur la législation locale. Il est également essentiel de s’assurer que les lois du pays s’appliquent sans exception lorsque l’acquéreur, qui peut plus tard devenir vendeur, est étranger.

La contraction d’un crédit immobilier pour un achat à l’étranger est relativement simple. Les démarches sont identiques à celles que l’acquéreur ferait pour acheter en France. Avec la mondialisation, les banques disposent à l’étranger soit de filiales, soit de partenariats avec des établissements bancaires locaux. Une fois l’emprunt accordé, les fonds sont transférés à l’établissement bancaire situé à l’étranger pour être mis à disposition de l’acquéreur au moment de la conclusion de l’achat. Dans le cadre d’un prêt immobilier contracté auprès d’une banque française, l’emprunteur non-résident dispose des mêmes droits et devoirs que son concitoyen français.

Il est également possible d’emprunter auprès d’une banque locale, mais cette solution est généralement plus compliquée.

Non-résidents : qu’en est-il de l’assurance emprunteur ?

Qu’il s’agisse d’un prêt immobilier pour acheter en Espagne, au Maroc ou en France, l’emprunt accordé par une banque française s’accompagne de la nécessité de souscrire une assurance garantissant le capital en cas de décès ou d’invalidité. Dans l’immense majorité des cas, cette assurance est souscrite en France, grâce à un contrat spécifique pour les non-résidents proposés par de nombreuses compagnies d’assurance.

À noter également que le fait qu’il s’agisse d’un bien immobilier étranger n’oblige pas davantage l’emprunteur à accepter l’offre d’assurance groupe proposée par la banque. Le capital emprunté l’étant auprès d’un établissement bancaire français, les économies réalisées par la souscription de l’assurance crédit immobilier auprès d’un assureur délégué demeurent particulièrement intéressantes.

Comment choisir son assurance emprunteur ?

Si le coût est un critère important dans le choix de l’assurance emprunteur, la première chose à vérifier est l’offre de services. En effet, les garanties doivent pouvoir couvrir les risques inhérents à la situation de non-résident du souscripteur, d’un point de vue privé et professionnel, et prendre en compte certaines spécificités du pays de résidence en proposant, le cas échéant, des extensions de garanties.

Certaines compagnies d’assurance ont bien compris le potentiel de la clientèle expatriée et vous proposeront des services haut de gamme. Comparez les nombreuses offres avec l’outil mis à disposition par LesFurets.com de manière simple et efficace.

Le conseil d'Hervé !
Pour transférer les fonds destinés à l’acquisition de votre bien immobilier, vous devrez être titulaire d’un compte bancaire dans une banque du pays d’accueil. N’oubliez pas d’en informer le Trésor public.
Comparer les devis emprunteur

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    Comparer les devis emprunteur