Assurance emprunteur : négociez pour économiser

Si négocier le prix de son achat immobilier ou le montant de son prêt bancaire est entré dans les moeurs, il n’en va pas de même pour l’assurance prêt immobilier. On estime que seulement 12% des emprunteurs souscrivent une assurance individuelle autre que la formule de groupe proposée par le banquier. Pourtant, l’assurance emprunteur représente entre 20 et 50 % du coût de votre emprunt. Une part que vous pouvez faire baisser assez simplement.

Evitez les contrats de groupe

En premier lieu, évitez les contrats de groupe proposés par votre banque. En effet, s’ils sont souvent très complets et que les démarches de souscription sont simples, ils sont en revanche relativement chers et peu personnalisés. En effet, les banques ont tendance à mutualiser les risques de tous les emprunteurs, quitte à vous proposer une couverture peu adaptée à votre situation personnelle et / ou professionnelle.

Ainsi, lorsque votre prêt est signé, commencez par établir vos besoins puis faites le tour des assureurs. Plusieurs dizaines de contrats d’assurances individuelles différents existent sur le marché, et chacun d’entre eux établit des tarifs individualisés selon les profils : âge, degré d’invalidité, fumeur, etc. Cette manière d’aborder votre situation vous permet donc d’obtenir des prestations potentiellement plus intéressantes que celles des contrats de groupe régulièrement proposés par les banques. A un meilleur prix qui plus est.

Vous avez déjà souscrit ? Il n’est pas trop tard pour faire des économies !

Si vous avez déjà souscrit votre assurance emprunteur, pas de panique, vous pouvez toujours faire des économies en renégociant votre assurance.

Si vous optez pour la renégociation, il vous appartient de faire comprendre à votre assureur qu’il est dans son intérêt de vous faire bénéficier des meilleures conditions possibles, afin de vous fidéliser sur le long terme. Pour vous aider et vous conseiller à ce sujet, vous pouvez vous faire aider par un courtier spécialisé dans ce type de négociation.

Si vous ne parvenez pas à trouver un accord avec votre banquier, vous pouvez toujours changer d’établissement, en veillant bien entendu à ce que le coût des services proposés par la nouvelle banque ne soit pas plus élevé. Vous obtiendrez alors un nouveau crédit qui correspondra à votre nouvelle offre de prêt, dans le respect du principe de la loi Lagarde.

Rappelez-vous que vous avez ainsi la possibilité de changer d’assurance emprunteur jusqu’à douze mois après la signature du premier contrat.

De plus, la loi Sapin 2 permet maintenant de résilier son contrat assurance-emprunteur tous les ans. Les contrats signés à partir du 1er mars 2017 seront les premiers concernés par cette mesure. Pour les 8 millions de contrats déjà en cours, la résiliation annuelle sera possible dans un an, à partir du 1er janvier 2018.

Pour optimiser vos chances de trouver une nouvelle offre plus adaptée à vos besoins à un meilleur prix, n’hésitez pas à faire appel aux services d’un comparateur d’assurance emprunteur comme LesFurets.com. Il vous suffit de remplir notre formulaire dédié 100 % en ligne, et quelques minutes plus tard, nous vous proposerons les formules correspondant à vos besoins, classées par tarif. Vous n’aurez alors plus qu’à choisir celle qu’il vous faut. Simple non ? 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *