MENU
Combien coûte une assurance emprunteur ?
Indiquez vos besoins et comparez les tarifs des meilleures assurances emprunteur
Comparer
Partager sur

Loi Lagarde : plus de liberté pour l’emprunteur

Tout emprunt immobilier exige la souscription obligatoire à une assurance emprunteur. Le coût de l’assurance prêt immobilier représentant un poste de dépense important dans le montant total de votre crédit maison, il est important de bien le calculer et le négocier.

La banque auprès de laquelle vous avez obtenu votre prêt immobilier va très certainement vous proposer son assurance groupe. Vous n’êtes pas dans l’obligation d’accepter. En effet, depuis 2010, la loi Lagarde permet à l’emprunteur de souscrire l’assurance de son choix.

Votre banque prêteuse n’a pas le droit de la refuser, à partir du moment où l’assurance contractée rencontre les garanties qu’elle exige. Cette loi vous permet ainsi de faire jouer la concurrence. Elle offre la possibilité de choisir la compagnie qui propose le meilleur tarif en matière d’assurance emprunteur.

Crédit et calcul du taux moyen d’assurance prêt immobilier : assurance de groupe vs assurance déléguée

Pour un prêt immobilier, le calcul de l’assurance de prêt immobilier et donc le prix de votre assurance crédit immobilier dépendront essentiellement du type de contrat souscrit. Sur ce point justement, il existe deux grandes catégories d’assurance :

  • L’assurance de groupe. Il s’agit de la couverture proposée par votre banque. Sa tarification est fixe et uniforme jusqu’à la fin de l’emprunt. Aussi, la formule de calcul de l’assurance du prêt immobilier reste la même pour tous les emprunteurs qui choisissent ce contrat.
  • L’assurance emprunteur individuelle. Il s’agit de la délégation d’assurance. Elle se caractérise par des cotisations réévaluées chaque année. Le calcul des cotisations du prêt immobilier se fait à partir du capital restant dû. La réévaluation tient également compte du profil de l’emprunteur. Les frais de votre assurance crédit immobilier sont donc variables. Vous comprendrez que cette cotisation est élevée en début de prêt mais diminue progressivement jusqu’au terme de l’emprunt.

Bien sûr, vous pouvez toujours utiliser un simulateur d’assurance de prêt immobilier pour calculer facilement et en quelques clics le coût de votre couverture.

Prêt immobilier : qu’est-ce que le taux annuel effectif d’assurance ? Comment le calculer ?

Lorsque vous souscrivez un prêt immobilier, vous êtes inévitablement confronté(e) au taux annuel effectif d’assurance (ou TAEA). Derrière ce terme un peu technique se cache en réalité le taux de l’assurance souscrite pour votre crédit immobilier. Plus le taux moyen de l’assurance emprunteur est élevé, plus vous dépenserez de l’argent en assurance pour votre crédit immobilier. À noter que le calcul du taux moyen d’assurance prêt immobilier ou taux annuel effectif d’assurance dépend de plusieurs critères. Il est souvent plus difficile à négocier qu’un taux d’emprunt classique (celui qui fixe les intérêts à rembourser sur le capital emprunté).

Trouvez l’assurance emprunteur qui vous convient et faites des économies
Je compare

Zoom sur le calcul du TAEA

Pour déterminer le taux annuel effectif d’assurance appliqué aux souscripteurs d’une assurance emprunteur et donc le prix de votre assurance prêt immobilier, les établissements de crédit et les assureurs s’appuient sur trois éléments clés :

  • L’âge de l’assuré.
  • La situation professionnelle de l’assuré.
  • La durée du crédit immobilier.

Un jeune trentenaire en CDI avec des revenus confortables et souhaitant souscrire un prêt immobilier sur 15 ans a ainsi de fortes chances d’obtenir un taux moyen d’assurance prêt immobilier plus attractif qu’un quadragénaire en situation précaire et désireux de souscrire un prêt immobilier sur 25 ans. Si la différence entre deux TAEA peut s’avérer minime en apparence (la majorité reste sous les 0,65%), il est bon de rappeler que l’assurance emprunteur peut représenter jusqu’à 30 % du coût total du crédit. Sur les prêts immobiliers importants, une petite différence de TAEA peut donc augmenter ou réduire le prix de votre assurance crédit immobilier, et donc le coût total de votre crédit, d’une somme conséquente pouvant se chiffrer en milliers d’euros.

Le calcul du coût de l’assurance prêt immobilier en pratique

L’assurance de groupe

Pour un prêt immobilier, le calcul du coût de l’assurance de prêt immobilier groupe est effectué à partir du montant du capital emprunté. Pour ce type de contrat, l’assurance reste la même sur toute la durée de l’emprunt, ce qui en facilite le calcul. Concrètement, il suffit de multiplier le taux de l’assurance par le capital emprunté et de diviser ce résultat par 12.

Prenons un exemple pour calculer l’assurance de prêt immobilier d’une personne empruntant 200 000 €. Avec un taux d’assurance de 0,30%, elle devra donc s’acquitter pour son assurance emprunteur d’un montant de : 200 000 x 0,30% = 600 € par an. Soit par mois : 600 / 12 = 50 €.

L’assurance individuelle

Pour une assurance emprunteur individuelle, le capital restant dû sert de base à la formule de calcul de l’assurance du prêt immobilier, ce qui implique un nouveau calcul chaque année. Celui-ci est donc plus précis et plus complexe. Il faut se référer au tableau d’amortissement pour consulter le taux appliqué à chaque échéance. Ce tableau est établi en fonction du montant restant et du profil de l’emprunteur.

De quoi dépend le prix d’une assurance prêt immobilier ?

Le prix de votre assurance crédit immobilier (de groupe ou individuelle) va donc être lié à son taux annuel effectif, qui dépend lui de l’assureur que vous avez trouvé, de la durée du prêt, et de votre profil.

  • L’assureur : faites jouer la concurrence, en utilisant notamment les comparateurs en ligne comme lesfurets pour faire baisser au maximum les frais liés à votre assurance crédit immobilier.
  • La durée de prêt : plus un établissement financier vous donne du temps pour rembourser votre emprunt, et plus vous allez devoir payer longtemps vos frais d’assurance de prêt immobilier.
  • Le profil : plusieurs critères peuvent faire varier le prix d’une assurance prêt immobilier.
  • Votre âge : comme pour beaucoup d’assurances, le tarif d’une assurance de prêt immobilier augmente avec l’âge de son souscripteur (la plupart des contrats d’assurance emprunteur peuvent d’ailleurs s’étendre jusqu’à 75 ans).
  • Votre état de santé : comme pour l’âge, les frais d’assurance augmentent en fonction du risque pour la banque de ne pas se faire rembourser, ce qui est le cas quand elle prête à une personne en mauvaise santé. Les comportements à risque (par exemple la consommation d’alcool et/ou de tabac en grande quantité) sont également un mauvais point pour l’assuré. Cependant, les personnes malades peuvent tout de même obtenir une assurance emprunteur, y compris celles souffrant ou ayant souffert de maladies graves qui peuvent bénéficier de dispositifs spéciaux.

Votre situation professionnelle et personnelle : plus votre situation ou celle de votre foyer est confortable (par exemple, avoir les deux membres du couple en CDI aide forcément), et moins le prix de votre assurance crédit immobilier sera haut. En revanche, l’exercice d’une profession à risque (travailler dans le bâtiment par exemple) peut faire augmenter le tarif de votre assurance de prêt immobilier.

Calcul du taux d’assurance de prêt immobilier : quelques éléments bons à savoir

Avant d’effectuer le calcul du taux d’assurance d’un prêt immobilier, voici quelques informations supplémentaires à connaître sur le taux des assurances de groupe :

  • Pour une acquisition immobilière, le taux des assurances de groupe se fonde sur le principe de mutualisation des risques. Ce taux oscille entre 0,276% pour les moins de 35 ans et 0,42% pour les plus de 35 ans.
  • Il s’établit à 0,3% annuel pour les financements d’investissements locatifs.
  • La consommation de tabac, la pratique d’un sport ou d’un métier à risque, l’âge et les antécédents médicaux figurent parmi les critères de définition du taux.
  • Le calcul du coût de l’assurance du prêt immobilier peut prendre en compte la notion de quotité (participation du couple). Cette quotité peut aller jusqu’à 200%.
Le conseil de François !
N’hésitez pas à résilier votre contrat d’assurance si vous jugez ce dernier trop cher. La loi Hamon vous permet d’entreprendre cette démarche à tout moment, à partir d’un an après la signature du contrat. Prenez ensuite le temps de comparer les offres grâce à notre outil en ligne, ceci, pour bénéficier d’un excellent rapport qualité/prix.
Comparez les tarifs des assurances emprunteur
Partager sur

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    Comparez les tarifs des assurances emprunteur