Comparateur d'assurance emprunteur
Indiquez vos besoins et trouvez l’assurance emprunteur qui vous convient
Comparer
Partager sur

Qu’est-ce que la quotité d’une assurance emprunteur ?

Définissant le montant d’une quote-part, une « quotité » se rencontre notamment dans le cas des assurances de prêt. Inscrite dans le contrat d’assurance sous la forme d’un pourcentage, la quotité d’une assurance prêt immobilier définit la part du capital qui sera garantie par l’assureur.

Il existe deux grands cas de figure pour une quotité assurance emprunteur :

  • Pour un emprunt réalisé seul, la quotité d’assurance emprunteur est en général de 100 %, pour que l’établissement prêteur soit certain de récupérer son argent en cas de problème rencontré par le seul et unique souscripteur.
  • Pour un emprunt réalisé à plusieurs (par exemple souscrit à deux, par un couple), c’est à l’ensemble des souscripteurs de déterminer cette quotité d’assurance co-emprunteur avec leur assureur, avant la signature du contrat. Le plus souvent, vous avez le choix entre une répartition à 50/50, ou une quotité à plus de 100 %.

Assurance emprunteur : quelle quotité ?

Il n’est pas simple de répondre à la question quelle quotité d’assurance prêt immobilier choisir. Car en plus du nombre d’emprunteurs, votre situation financière et l’objet de votre projet immobilier ont aussi un impact sur votre décision.

Si vous empruntez seul, vous aurez sans doute un peu plus de facilité à définir quelle quotité d’assurance emprunteur choisir. En revanche, si vous empruntez à plusieurs, et notamment en couple, il faudra vous concerter pour définir quelle quotité d’assurance emprunteur sera la plus intéressante selon votre situation.

La répartition 50/50 est celle couramment pratiquée, la plus facile à mettre en œuvre et la moins onéreuse, surtout si tout se déroule comme prévu. Une maladie ou un accident peut par contre mettre cet équilibre en danger, avec de lourdes conséquences pour le conjoint restant.

En effet, avec une quotité de 50/50, le décès de l’un des deux emprunteurs impose à l’assurance de rembourser la moitié du capital restant dû. Le co-emprunteur continue, pour sa part, de rembourser les mensualités jusqu’au terme de l’emprunt.

Ce système de quotité assurance emprunteur est viable dans la mesure où les revenus du couple sont identiques ou, du moins, très proches.

Pour un emprunt à plusieurs, il est aussi possible de demander, pour votre assurance emprunteur, une quotité avec une répartition inégalitaire entre les deux emprunteurs (par exemple 70/30). Ce type de répartition s’avère notamment intéressant s’il y a une grosse disparité de revenus entre les co-emprunteurs ou si l’un des co-emprunteurs a des problèmes de santé.

La personne la plus solide financièrement devra avoir une quotité supérieure à celle de son co-emprunteur, pour être capable d’assumer une plus grande partie du remboursement en cas de sinistre. Idem pour l’emprunteur le plus susceptible d’avoir des soucis de santé, afin que l’assurance prenne en charge une part importante des remboursements en cas de problème chez cette personne.

Cette répartition inégalitaire peut fonctionner aussi bien pour une quotité d’assurance emprunteur à 100 %, que pour une quotité d’un niveau supérieur.

Une quotité d’assurance emprunteur à 100 %, qu’elle soit égalitaire ou inégalitaire, est généralement recommandée pour une acquisition destinée à faire une plus-value immobilière. Vous prenez en effet moins de risques en termes de remboursement pour ce genre de biens susceptibles d’être revendus à court ou moyen terme. Idem pour un achat de résidence secondaire ou un investissement locatif qui sont des biens immobiliers pouvant être revendus assez facilement en cas de coup dur.

Choisir une quotité à plus de 100 % en cas de revenus déséquilibrés

Si les revenus du couple sont marqués par une forte différence, il sera judicieux d’opter pour une quotité assurance emprunteur à plus de 100 %

Prenons l’exemple d’un couple dont les revenus sont répartis à 70 % pour l’un des conjoints et 30 % pour l’autre et qui souscrit un crédit de 100 000 €.

  • 1ere solution : choisir des quotités d’assurance prêt immobilier suivant cette répartition. Si le conjoint qui rapporte 70 % des salaires du foyer décède, l’assurance indemnisera à hauteur du capital restant dû la part du conjoint décédé. C’est-à-dire 70 000 € – le capital déjà remboursé. Le second conjoint doit donc honorer sa part, c’est-à-dire les 30 % des mensualités précédentes. Cela risque de créer des difficultés pour le survivant. En effet, même si le poids de l’emprunt est effectivement allégé, certaines charges fixes ne changent pas alors que le revenu du conjoint vivant est nettement inférieur à celui dont disposait le couple.
  • 2e solution : souscrire une assurance à 120 %. Dans ce cas, il est possible de couvrir le conjoint qui contribue le plus au remboursement à hauteur de 85 %, et le second à 35 %. En cas de décès du premier emprunteur, l’assurance rembourse alors la part souscrite en assurance, c’est-à-dire 85 %, soit 85 000€ – le capital déjà remboursé. Il ne reste alors que 15 % des mensualités précédentes à la charge du conjoint vivant, ce qui est bien plus supportable.

Même s’il est certain que dans la deuxième hypothèse les cotisations seront plus élevées, cela est une sécurité importante. Pour estimer le montant de votre assurance de prêt et décider quelle quotité d’assurance emprunteur choisir, utilisez notre calculateur :

Dans quels cas choisir une quotité assurance emprunteur à 200 % ?

Une quotité assurance emprunteur à 200 % est une quotité qui prévoit que chaque co-emprunteur est couvert par une quotité de 100 %. Il s’agit de la couverture la plus complète possible, qui permet une prise en charge intégrale de la part de l’assureur, peu importe que vous ou votre co-emprunteur soyez victimes d’un sinistre (décès, invalidité, perte d’autonomie, perte d’emploi).

Ce type de quotité assurance emprunteur est intéressant pour l’achat d’une résidence principale. Il est aussi recommandé pour tous les souscripteurs d’assurance emprunteur se demandant quelle quotité choisir alors qu’ils disposent de moyens financiers suffisants. Pour ce type de profil, le mieux reste en principe de bénéficier d’une couverture maximale, et encore plus si vous avez des enfants à charge.

Qu’arrive-t-il à la quotité assurance emprunteur en cas de séparation ?

Vous savez maintenant qu’il est important pour votre assurance prêt immobilier de savoir quelle quotité choisir, notamment si vous êtes en couple. Mais vous devez également connaître ce qu’il arrivera en cas de séparation.
Si vous avez souscrit votre prêt immobilier en couple et que vous vous séparez, vous aurez le choix entre :

  • Continuer à rembourser le prêt de la même façon.
  • Rembourser l’emprunt dans sa totalité de manière anticipée.
  • Annuler la couverture du co-emprunteur qui souhaite se désengager.

Les deux dernières solutions nécessitent l’accord de votre banque. Elle peut en effet avoir inscrit dans votre contrat de prêt l’interdiction d’un remboursement par anticipation égal ou inférieur à 10 % du montant initial prêté (ou une compensation par le paiement de frais), ou refuser que l’emprunteur restant prenne à charge seul le remboursement.

Peut-on changer la quotité de son assurance prêt immobilier ?

Si l’établissement prêteur (ainsi que votre assureur dans le cas où les deux organismes sont différents) est d’accord, il vous est possible de changer la quotité de votre assurance prêt immobilier après la souscription du contrat. Par exemple, des changements de salaires à la hausse ou à la baisse survenant chez l’un ou les deux membres d’un couple emprunteur peuvent conduire à demander une modification de la quotité co-emprunteur.

En général, une hausse des quotités assurance emprunteur sera plus facilement acceptée, puisqu’elle permettra à la banque d’obtenir davantage de garanties, et à l’assureur de vous demander une surprime venant compenser l’augmentation du capital couvert.

Dans le cas où vous souhaitez absolument changer la quotité de votre assurance prêt immobilier (par exemple parce que le membre de votre couple ayant la quotité la plus élevée a perdu son emploi), mais que votre demande de changement de quotité est refusée, la solution sera de changer votre assurance emprunteur.

En effet, il est désormais possible de résilier et souscrire très facilement sans frais votre assurance de prêt immobilier :

  • À n’importe quel moment lors de vos 12 premiers mois de contrat, grâce à la loi Hamon.
  • À chaque date anniversaire de votre contrat, une fois passés les 12 premiers mois de souscription, grâce à la loi Sapin 2.

Pour compenser partiellement le supplément de cotisations, choisir l’assurance emprunteur la plus avantageuse constitue une solution, ce d’autant plus que les garanties couvriront les mêmes risques.

Pour vous aider dans votre choix, lesfurets met à votre disposition son comparateur. Cet outil simple et puissant vous permet de comparer les propositions après une simulation de seulement quelques minutes. Et en souscrivant votre assurance emprunteur en ligne, vous pourrez même réaliser des économies supplémentaires sur le coût de la cotisation.

Le conseil de François !
Il est possible de souscrire à une assurance 100 sur chaque tête. Cela signifie que chaque co-emprunteur est assuré à 100 %. Ainsi, si l’un des deux conjoints décède, c’est la totalité du capital restant dû qui est pris en charge par l’assurance emprunteur.
Comparer les devis emprunteur
Partager sur
Comparer les devis emprunteur