MENU

Qu’est-ce qu’une quotité ?

Il existe différentes formes d’assurances pour un prêt immobilier. Retenez bien que l’assurance emprunteur est une garantie unique qui prémunit les emprunteurs et leurs proches en cas de décès, d’invalidité ou de perte d’emploi, mais seulement si l’on a souscrit à cette garantie optionnelle. Pour ces deux garanties de base, il faut définir une quotité.

  1. Lorsque vous êtes le seul emprunteur, votre compagnie d’assurance vous imposera de vous assurer à 100%. Cela signifie tout simplement que si vous décédez, votre prêt est intégralement pris en charge par l’assurance et que vos héritiers n’auront pas à le régler.
  2. Vous avez un co-emprunteur, il existe plusieurs cas de figure.
  • En effet, chaque emprunteur peut choisir d’être couvert à 100%, le co-emprunteur n’aura alors plus rien à régler en cas d’accident de la vie. Mais il est aussi possible de choisir une quotité différente.
  • Par exemple, il est possible d’assurer chaque personne à hauteur de 50%. En cas de décès de l’un des co-emprunteur, l’autre verra ainsi ses mensualités divisées par deux. Cela s’applique également lorsque la différence de revenus entre les co-emprunteurs est importante.
  • Il est également tout à fait possible que chaque co-emprunteur soit assuré à un taux différent. Par exemple l’un à 30% et l’autre à 70%, en fonction des revenus de chacun et permettre ainsi que chaque co-emprunteur puisse tout de même continuer à rembourser si l’autre décède.

A savoir : la quotité, qu’il y ait un ou plusieurs emprunteurs, ne peut être inférieure à 100% et supérieure à 200%.

Comment définir la quotité d’un prêt immobilier ?

Il existe en effet plusieurs critères pour aider à la définition de cette quotité.

  1. La capacité de remboursement de chacun des co-emprunteurs : Par exemple, si l’un gagne 4 000 euros par mois et l’autre 1 000 pour des mensualités de 800 euros, il est naturel que la quotité sur celui ayant les plus forts revenus soit plus importante. En optant pour un 80/20, le co-emprunteur gagnant 1 000 euros n’aura plus à payer que 160 euros par mois si l’autre décède.
  2. Tenir compte de l’instabilité du marché de l’emploi. Certes, le salaire est important aujourd’hui, mais en sera-t-il de même dans 10 ans ? Quelle est la situation la plus rassurante ? Un bon salaire dans une entreprise qui n’est pas nécessairement pérenne ou un salaire moyen dans la fonction publique ?
  3. Réfléchir sur le long terme avant de s’engager et penser à la nature du bien.
  • S’il s’agit d’une résidence principale, on évoque un bien immobilier
  • S’il est question d’emprunter pour une résidence secondaire, l’assurance emprunteur est un peu moins importante dans la mesure où ce bien peut-être vendu pour rembourser le crédit sans que cela n’altère le quotidien des propriétaires.
Le conseil d'Hervé !
En cas de séparation, il est également possible d’obtenir l’annulation de la garantie du co-emprunteur, cliquez ici pour en savoir plus
Comparer les devis emprunteur

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    Comparer les devis emprunteur