MENU
Comparateur d'assurance emprunteur
Indiquez vos besoins et trouvez l’assurance emprunteur qui vous convient
Comparer
Partager sur

Des délais parfois mal interprétés

La plupart des garanties intégrées dans le contrat d’assurance emprunteur s’accompagnent d’un délai d’intervention qui peut être différent en matière de durée et de signification. Ces délais sont systématiquement précisés dans le contrat :

  • Le délai d’attente :

Il s’agit de la période durant laquelle aucune assurance n’est en vigueur. Ce délai est parfois appliqué lors d’un changement d’assureur sur un prêt en cours. En principe, les maladies ou affections qui apparaissent durant cette période sont exclues des garanties.

  • La franchise ou délai de carence :

Il s’agit d’une période en jours durant laquelle l’assuré n’est pas indemnisé. Cela touche les cas d’incapacité temporaire totale (ITT), d’invalidité permanente partielle ou totale (IPP) ou encore de perte totale et irréversible d’autonomie (PTIA).

Ce délai peut varier selon les compagnies et les options souscrites en allant de 30 à 180 jours. Cette franchise peut également varier en cas d’hospitalisation.

La mise en jeu du contrat

Quels que soient les délais de prise en charge de l’assurance emprunteur, il est important d’effectuer votre déclaration, de préférence par lettre recommandée, le plus rapidement possible. Auprès de votre banque si vous avez opté pour son assurance groupe ou bien directement auprès de l’assureur dans le cas d’une assurance déléguée. Cela permet d’anticiper les risques de retard d’indemnisation dû à un dossier incomplet ou de pouvoir répondre à une éventuelle convocation par le médecin conseil.

Dans tous les cas, vérifiez les délais de déclaration qui figurent dans votre contrat : ils doivent être respectés pour éviter tout retard ou refus d’indemnisation.

Quels recours en cas de retard d’indemnisation ?

Dans le cas où l’intervention de l’assurance prend du retard alors que votre situation entre dans le cadre d’une garantie, prenez contact avec votre assureur. Si son explication ne vous convient pas, écrivez au siège de la compagnie en donnant tous les renseignements utiles au traitement de votre dossier.

Si la compagnie n’est pas d’accord pour vous indemniser, elle doit motiver son refus. Il vous est alors possible de le contester par courrier et, au besoin, avec une contre-expertise médicale. Si aucune solution ne vous est proposée, vous pourrez saisir la Médiation de l’Assurance. Cette procédure est gratuite et ce service est indépendant des compagnies d’assurance.

L’assurance emprunteur n’est pas qu’une obligation imposée par la banque pour garantir un prêt immobilier. Il s’agit d’une protection particulièrement utile en cas de problème de santé. Les garanties doivent par conséquent être parfaitement adaptées à votre profil, ce que ne permet pas toujours l’assurance de groupe de la banque en plus d’être souvent plus chère qu’une assurance déléguée.

Pour bien choisir votre assurance emprunteur, pouvoir vérifier minutieusement les garanties est un des atouts de notre comparateur gratuit LesFurets.com. Une simulation ne demande que quelques minutes et la souscription en ligne permet des économies supplémentaires sur le montant de la prime.

Le conseil d'Hervé !
N’hésitez pas à revoir les délais de carence et à les négocier au cours de la vie de votre contrat d’assurance emprunteur.
Comparer les devis emprunteur
Partager sur

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    Comparer les devis emprunteur