Comment est calculée la cotisation de l’assurance de prêt immobilier ?

Le calcul de la cotisation prend en compte un certain nombre de critères constituant le profil (âge, revenus, situation familiale, pratique de sports et de loisirs, consommation de tabac et d’alcool, traitements médicaux en cours ou passés…) du souscripteur.

Ainsi, un emprunteur fumeur se verra affecté d’une surprime sur son assurance alors que ce ne sera pas le cas pour un non-fumeur présentant des critères identiques. L’âge est également un aspect déterminant pour le calcul de la prime : plus un emprunteur est âgé, plus sa cotisation est élevée.

Un questionnaire de santé devra être rempli par l’emprunteur afin de déterminer son profil. Attention cependant, s’il peut être tentant de mentir afin d’améliorer son profil, le risque de refus de garantie pourrait annuler les économies réalisées sur la cotisation.

Être jeune : un atout certain

Dans le cadre d’un achat immobilier, l’âge peut avoir une influence majeure. En effet, si l’assurance emprunteur n’est pas obligatoire, aucune banque n’acceptera de prendre le risque de vous financer si vous ne souscrivez pas une telle assurance. Or, la prime de votre assurance emprunteur est estimée selon différents paramètres, notamment votre état de santé évalué grâce à une expertise médicale préalable.

Naturellement, être jeune peut être très avantageux. De fait, un jeune de 25 ans aura moins de risques de présenter des problèmes de santé qu’une personne de 55 ans.

Pour l’assureur, un jeune présente un profil plus rassurant. Car, au-delà de son état de santé actuel, il présente statistiquement moins de risques de mourir avant la fin de son prêt immobilier qu’une personne de 55 ans, surtout si le crédit porte sur 20 à 25 ans.

Et les seniors ?

Pour les seniors, il est plus difficile de souscrire un prêt immobilier. Cependant, nombreux sont ceux qui présentent un profil solide. Pour des emprunts de courte durée et avec un bon apport (30% du prix au minimum), les seniors se positionnent de plus en plus.

Leur assurance emprunteur est cependant plus coûteuse car leurs risques de santé sont plus importants. La compagnie d’assurance peut aussi proposer des exclusions afin de baisser le prix des mensualités. Cette solution peut sembler avantageuse sur le moment, mais il faut tout de même pouvoir se prémunir de risques réels comme la baisse de revenus, l’invalidité ou le décès.

Aussi, pour avoir un tarif avantageux et un contrat d’assurance emprunteur qui correspond à vos besoins réels, le mieux reste de comparer les prix.

Comparer les devis emprunteur

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    Comparer les assurances emprunteur