obtention-pret-immobilier-apres-60-ans

Des solutions sur mesure et parfois au cas par cas

Un emprunt immobilier peut être utilisé pour acheter sa résidence principale ou secondaire, mais aussi aider un de ses enfants en tant que co-emprunteur. Ce changement de comportement des seniors fait que leur part en tant qu’emprunteur est passée de 8% à 16 % entre 2009 et 2011.

Un aspect d’un prêt immobilier senior est mécaniquement une durée limitée, emprunter sur 15 ou 20 ans restant difficile. Pour le banquier, deux points essentiels d’un emprunt senior sont par conséquent le montant de l’apport personnel qui doit approcher les 30 % et une durée la plus courte possible.

Lorsque le senior est déjà propriétaire d’un logement, le prêt viager hypothécaire est une porte d’entrée vers l’emprunt. Cette solution est adaptée dans le cas de l’achat d’une maison plus grande ou située dans une zone géographique où le prix du m² est plus élevé.

Durant sa vie, l’emprunteur touche une rente ou un capital versé par la banque et se rembourse le montant du prêt par la vente du bien hypothéqué après le décès de l’emprunteur. Le prêt viager hypothécaire n’est donc recommandé que pour un emprunteur sans enfants puisque ces derniers ne pourront hériter du bien immobilier.

Une autre possibilité est le prêt hypothécaire cautionné. Le principe est un peu le même que le prêt viager, mais cette fois l’emprunteur rembourse son prêt par mensualité comme pour un emprunt classique. Ce prêt limité à 70 % du prix ne nécessite pas d’assurance, mais est par contre en moyenne plus chère de 0,5 %.

Au décès de l’emprunteur, la banque vend le bien pour récupérer le capital restant dû. Les héritiers touchent alors la différence entre le montant de la vente et le montant du capital restant à rembourser. Si les héritiers désirent conserver le bien immobilier, ils peuvent également rembourser la banque du capital restant dû.

L’assurance emprunteur, un élément essentiel de l’emprunt senior

Pour qu’un senior puisse emprunter en vue d’un achat immobilier, il doit répondre à des critères de revenus, mais également de santé. Rien de très différent d’un emprunteur plus jeune, si ce n’est que les revenus baissent généralement après la retraite et que les risques de santé sont plus importants.

Longtemps, les assureurs ont accompagné les contrats d’assurance senior par des exclusions. Le problème est que cette assurance s’est retrouvée vidée d’une bonne partie de ses garanties tout en étant chère.

La tendance est aujourd’hui différente avec une assurance plus complète, les garanties sensibles étant moins souvent exclues en étant soumises à des surprimes calculées en fonction de l’âge et de l’état de santé de l’emprunteur.

Les écarts en matière de tarif étant sensibles, la comparaison des offres d’assurance emprunteur devient incontournable. LesFurets.com vous facilite cette tâche avec un outil simple à utiliser et une simulation ne demandant que quelques minutes. En souscrivant en ligne, vous pourrez de plus économiser sur le montant de la prime annuelle.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *