MENU

Sports à risques : quelles conséquences sur l’assurance de prêt ?

Si vous pratiquez le football ou le tennis en amateur, la banque n’aura aucune difficulté à vous prêter de l’argent et à assurer votre prêt immobilier. En revanche, si vous lui annoncez que vous pratiquez un sport extrême, sa réaction sera quelque peu différente.

Pour mesurer le risque, les assurances se basent sur le nombre d’accidents qui surviennent chaque année, mais surtout sur leur gravité et notamment le nombre de décès ou d’invalidités engendrés.

Si vous êtes amateur de sports de contact, de vitesse ou que vous aimez les sensations extrêmes, sachez que vous pouvez être confronté à deux situations :

  • dans le premier cas, votre assureur exclut tout simplement la pratique de votre sport à risques des garanties. En d’autres termes, en cas d’accidents entraînant une invalidité ou un décès, vous et vos proches ne seront pas couverts.
  • dans le second cas, votre assureur peut accepter d’assurer votre pratique, mais en échange d’une surprime pouvant être très coûteuse. Il peut aussi ajouter une ou plusieurs franchises, prenant la forme d’une indemnisation réduite et/ou de délai de carence plus ou moins longs. 

Que faire au moment de contracter un crédit ?

Si vous envisagez d’acheter un bien immobilier, vous serez contraint de remplir un questionnaire de santé, mais aussi d’indiquer si vous avez un comportement à risques. Surtout, ne faites pas l’autruche en ne mentionnant pas vos activités sportives. En cas de décès ou d’invalidité, vous ne seriez tout simplement pas couvert. Pire, votre assureur peut légalement résilier votre contrat invoquant à juste titre une fausse déclaration.

Sans assurance de prêt, votre banque est en droit d’exiger le remboursement de toutes les sommes dues. 

Au moment de contracter votre crédit, il est donc indispensable de comparer les différentes offres du marché.

Que faire si vous ne trouvez pas d’assureur acceptant de couvrir votre pratique sportive ?

Surtout, ne désespérez pas. Si après comparaison des différentes offres du marché, aucun assureur ne souhaite vous prendre en charge ou seulement à condition d’une surprime onéreuse, sachez que vous pouvez souscrire une assurance spécifique à part de votre contrat.

Le plus souvent rattachée à l’assurance habitation, mais pouvant être souscrite seule, la garantie des accidents de la vie vous indemnise en cas d’invalidité et de décès. Comme toute assurance, elle comporte également des exclusions et des franchises. Alors, une fois de plus, nous vous conseillons de prendre le temps de comparer.

J’ai commencé une pratique à risques après avoir souscrit mon prêt, que faire ?

Si vous avez commencé le deltaplane ou le saut à l’élastique après avoir souscrit votre crédit immobilier, sachez que vous avez la possibilité de racheter une exclusion de garantie.

Si votre assureur refuse ce procédé, vous pouvez changer de contrat d’assurance de prêt :

  • durant les 12 premiers mois de souscription, en faisant jouer la loi Hamon, mais à condition de disposer des mêmes garanties que celles souscrites pour votre ancienne assurance emprunteur.
  • passé ce délai, tournez-vous vers la loi Sapin II, qui vous donne la possibilité de changer d’assurance emprunteur chaque année, à condition que cela se fasse à la date d’anniversaire du contrat.

Vous serez tenu de souscrire un contrat offrant une couverture a minima équivalente.

Comparer les devis emprunteur

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    Comparer les devis emprunteur