MENU

Assurance emprunteur

Protégez vos remboursements avec notre comparateur d'assurance emprunteur

Comparer

Nos partenaires assurance emprunteur

Courtiers assurance emprunteur

Assurance prêt immobilier : de quoi s’agit-il ?

Ce type d’assurance, également nommée assurance emprunteur, permet de couvrir un crédit immobilier. En effet, dans le cas où l’emprunteur ne parviendrait plus à rembourser régulièrement son prêt auprès de sa banque, l’assurance de prêt immobilier se devra de prendre le relais et de s’occuper du paiement du montant restant.

Que couvre l’assurance emprunteur ?

L’assurance emprunteur propose plusieurs garanties que le souscripteur a la possibilité de souscrire. Il s’agit alors de bien étudier son contrat pour éviter les mauvaises surprises. L’offre comprend alors quelques principales garanties :

  • La garantie Décès, qui est la garantie minimale du contrat.
  • La garantie Perte totale et irréversible d’autonomie (PTIA), qui va couvrir l’assuré s’il est incapable d’exercer toute activité rémunératrice et qu’il doit être aidé par une tierce personne dans sa vie au quotidien. Tout comme l’assurance décès, elle est systématiquement demandée. Elle doit être constatée avant 65 ans avec un taux d’invalidité de 100%.
  • La garantie d’invalidité permanente et totale (IPT), qui ressemble à la PTIA, à ceci près que le taux d’invalidité doit être supérieur ou égal à 66%.
  • La garantie d’invalidité permanente et partielle (IPP), qui s’applique avec un taux d’invalidité compris entre 33 et 66%.
  • La garantie d’incapacité temporaire de travail (ITT). Elle s’applique si l’assuré ne peut plus exercer sa profession énoncée dans le contrat. L’arrêt de travail ne peut en revanche pas dépasser 1095 jours, sinon la personne passe en tant qu’invalide.
  • La garantie Perte d’emploi, qui s’applique uniquement en cas de rupture d’un CDI, mais pas dans le cas d’une rupture de CDD, d’une démission ou d’une interruption de période d’essai.

On le voit bien, assurance prêt immobilier et maladie sont beaucoup liés, car c’est l’état de santé du client qui va conditionner l’application ou non des garanties.

L’assurance prêt immobilier en cas de maladie

Tous les problèmes de santé sont autant de risques à couvrir pour les assurances, car elles peuvent induire des incapacités de paiement de la part du souscripteur, et donc son incapacité à respecter le remboursement de son prêt immobilier.

 

Le questionnaire de santé que vous remet l’assurance avant la souscription est très important et doit être le plus honnête possible, car un mensonge sur son état de santé peut causer l’annulation pure et simple du contrat. Si vous êtes en bonne santé, tout ira bien. Si vous avez des problèmes de santé (asthme, cancer, diabète…), en revanche, des examens médicaux s’effectueront afin d’évaluer l’état de santé général.

L’assurance de prêt immobilier quand on est malade peut forcer les assurances à adapter leurs contrats selon les profils tout en se protégeant elles-mêmes.

L’assurance prêt immobilier et maladie grave

La Sécurité Sociale a établi une liste de 30 affections de longue durée, qui peuvent prendre la forme de maladies graves, de maladies chroniques… Il s’agit entre autres du diabète type 1 et 2, de l’asthme, de l’hypertension artérielle ou encore de diverses tumeurs malignes. Dans ce cas-là, l’assurance prêt immobilier pour une personne malade se verra modifiée au bon vouloir de l’assureur, qui évaluera votre état de santé comme risqué.

L’assurance de crédit immobilier vous appliquera alors des surprimes ou des exclusions de garanties, notamment en ce qui concerne les options d’incapacité temporaire de travail (ITT) et d’invalidité permanente et totale (IPT).

Assurance de crédit immobilier et maladie professionnelle

Si vous contractez une maladie ou une blessure à cause de l’activité de votre profession et qu’elle est reconnue par la CPAM, il y a également une influence sur votre assurance de prêt immobilier. Il pourra bien entendu y avoir une surprime ou une présence d’exclusions de garanties dans votre contrat à cause de votre état de santé.

De plus, vous avez le risque de vous retrouver en invalidité partielle ou totale. Il est donc essentiel de bien prendre en compte cette information et de veiller à inclure les garanties IPP et IPT dans votre contrat si vous contractez une maladie professionnelle.

Que dois-je faire si l’assureur refuse de m’assurer ?

Bien entendu, les analyses et appréciations des assureurs sur vos problèmes de santé peuvent être différentes selon les compagnies. Il est donc important de ne pas hésiter à demander une nouvelle analyse de votre dossier.

Assurance de prêt immobilier et maladie : la convention AERAS

La convention AERAS (s’Assurer et Emprunter avec un Risque Aggravé de Santé) permet aux personnes atteintes d’une maladie de favoriser leur souscription à une assurance de prêt immobilier. Elle leur évite ainsi des surprimes un peu trop élevées.

En cas de refus, se tourner vers cette convention peut être une solution. Pour en bénéficier, il faut respecter plusieurs critères :

  • Avoir moins de 70 ans à l’issue du remboursement du prêt
  • Emprunter un montant maximum de 320 000 €

Bien comparer les offres d’assurance prêt immobilier en cas de maladie

Depuis la loi Hamon, qui permet de résilier son contrat actuel dans la limite des 12 premiers mois de souscription, et la loi Sapin II qui offre à l’assuré la possibilité de changer d’assurance tous les ans, il est plus avantageux et plus facile de pouvoir comparer les offres afin de choisir la plus adaptée. De plus, la loi Lagarde de 2010 encourage la délégation d’assurance emprunteur afin de permettre de faire jouer la concurrence.

LesFurets.com - François

Tout savoir sur l'assurance emprunteur

Retrouvez nos guides conseils ainsi que les dernières actualités du monde de la l'assurance emprunteur.

Guides
Voir tous les guides emprunteur
Actualités
Voir toutes les actualités emprunteur

Les avis de nos clients

7.5154/10 de satisfaction utilisateurs sur 809 avis.
Note utilisateur
Voir tous les avis
Comparer