Le 24 mars prochain, la plateforme Office Riders, spécialisée dans la location d’espaces particuliers à des professionnels, lance une opération de communication originale : la « Work & Roll ». L’idée : envahir une boutique de décoration éphémère (installée par made.com) et y faire la promotion de leur service, à savoir le co-working chez des particuliers.

Florian Delifer, son fondateur, explique le principe : « 60 professionnels utilisant notre plateforme, mais aussi d’autres start-ups partenaires investiront chacune des pièces décorées pour l’évènement. L’idée est de faire connaître notre service mais aussi de montrer qu’il est possible de travailler partout ».

Parmi les « happenings » prévus : une dégustation de café, un yoga du rire mais aussi des massages et un photoshoot… Derrière ces activités ludiques, l’accent sera mis sur une réelle réflexion : repenser le travail et le networking dans une ère où le monde de l’entreprise est en mutation.

Florian Delifer, fondateur d’Office Riders

Office Riders est en effet très en avance sur le sujet. Lancée en 2016, la plateforme réunit aujourd’hui 10 000 inscrits et espère multiplier ce chiffre par 10 d’ici la fin de l’année. Parmi les « riders » : des freelances, des start-ups mais aussi des grandes marques souhaitant organiser des évènements hors les murs. Pour les hôtes, c’est avant tout l’occasion de rentabiliser un espace inutilisé comme un appartement laissé vide durant la journée, ou une pièce en trop par exemple.

Pour rassurer ses utilisateurs, qu’ils soient particuliers ou professionnels, Office Riders travaille avec Allianz, qui garantit tous les dommages comme le vol, la casse, l’incendie… pouvant aller jusqu’à 1 million d’euros d’indemnisation.

Au niveau légal, il faut savoir que, comme pour Airbnb, les revenus perçus doivent être déclarés aux impôts au titre de l’investissement locatif meublé, sous le régime des particuliers. « Les locataires n’ont pas besoin de la permission de leur propriétaire, car il ne s’agit pas de nuités mais d’un usage diurne » détaille Florian, avant d’ajouter : « Ce service étant nouveau, la loi ne l’encadre pas encore strictement, nous sommes dans un flou juridique. Nous aimerions cependant un cadre plus affirmé, qui donne vraiment du sens à notre service ».

Office Riders sortira cette année son application mobile. Pour découvrir leur service, rendez-vous à cette adresse : www.officeriders.com. Pour en savoir plus sur l’histoire de cette start-up, cliquez sur ce lien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *