MENU

Rentabiliser son bien immobilier grâce à la location touristique temporaire ? Cette option estivale n’est pas sans risque. Les plateformes de type Airbnb offrent peu de garanties en cas de dégradation du logement. Une propriétaire à Paris (Ile-de-France) en a fait l’expérience le mois dernier, rapporte France 3.

Il était une fois une jolie histoire entre un coquet studio (certes vieillot) et une jeune femme qui rêvait de vivre à…

Publié par Il était une fois mon studio charmant sur dimanche 3 septembre 2017

Un studio ravagé par ses locataires

Pour Laurie, propriétaire d’un petit studio au cœur de la capitale, le bon plan de l’été a tourné au cauchemar. Cette Parisienne avait mis son bien en location pendant trois semaines au mois d’août sur Airbnb. Lundi dernier, elle a retrouvé son appartement dans un triste état. Détritus jonchant le sol, bouteilles d’alcool abandonnées, literie et linge de maison salis, toilettes souillées… Le lieu était méconnaissable. Une vision d’horreur que Laurie a partagée sur Facebook.

Pour l’occasion, elle a créé une page baptisée avec ironie « Il était une fois mon studio charmant ». Son premier message posté mercredi dernier compte déjà plus de 15.000 partages. « J’ai simplement souhaité publier un appel au secours pour faire réagir Airbnb » explique la propriétaire sur sa page. Il a fallu beaucoup de patience à Laurie avant d’obtenir une réponse du site. « Je les ai appelés à plusieurs reprises. A chaque fois, ils m’ont dit : « On vous rappelle » ».

Une situation « extrêmement rare »

Le buzz déclenché par la page Facebook aurait motivé la plateforme à réagir, selon la propriétaire. « Grâce à une journaliste qui a pris mon histoire au sérieux et qui a personnellement contacté Airbnb, j’ai reçu le soir même un appel du centre d’aide d’Airbnb et aujourd’hui, ils s’occupent de mon dossier, qui est en cours d’étude » assure Laurie dans un message posté dimanche dernier. Cette situation compliquée viendrait d’une faille d’assurance.

En cas de dégradation d’un bien loué sur Airbnb, il n’y a pas effraction. L’assurance habitation ne rembourse rien. Le propriétaire doit se tourner vers la plateforme, qui propose une garantie de 800 000 euros… mais évalue elle-même le montant des dégâts. Peu de propriétaires y trouvent leur compte. De son côté, Airbnb assure que « ce type de mauvaise expérience est extrêmement rare » soit 0,009 % des 30 millions de locations enregistrées en 2016. Le locataire indélicat a été banni de l’application.

Comparer les devis habitation

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    Comparer les devis habitation