MENU

Emmanuel Macron a appelé ce mardi « tous les propriétaires à baisser les loyers de 5 euros » par mois. Le Chef de l’Etat a profité de son discours devant les préfets de France rassemblés au Palais de l’Élysée à Paris (Ile-de-France) pour formuler sa requête. Objectif, compenser la baisse des aides aux logements (APL) programmée par le gouvernement pour fin 2017.

Une question de « responsabilité collective »

Depuis l’annonce de la mesure en juillet dernier, la baisse de 5 euros des APL passe mal. Surtout auprès des 800 000 étudiants bénéficiaires, pour qui cette aide représente une part incontournable du budget mensuel. Le Président de la République s’est dit « surpris du silence collectif » et de l’absence d’appel « aux bailleurs sociaux, aux propriétaires à baisser le prix du logement ». « C’est cela la responsabilité collective » a-t-il ajouté.

De son côté, le parti communiste (PCF) dans un communiqué a demandé au Président de légiférer. « Lorsqu’un chef de l’État veut réduire les loyers, il ne se contente pas de lancer des incantations aux propriétaires. Il agit et fait voter une loi » écrit Ian Brossat, responsable PCF au logement et adjoint à la maire de Paris. Un « dispositif d’encadrement des loyers existe déjà à Paris, il doit être approfondi et généralisé pour être plus efficace et permettre aux familles de payer moins » ajoute l’élu.

18 milliards d’euros par an pour les APL

Les Républicains (LR) sont également montés au créneau dans un communiqué. Pour eux, Emmanuel Macron « persiste dans son erreur originelle ». « ‘Prière d’assumer les erreurs que j’ai commises’. C’est en somme ce qu’Emmanuel Macron attend des propriétaires » estime Brigitte Kuster, porte-parole de LR. Le parti de droite dénonce « une décision aussi injuste sur le plan social qu’inefficace sur le plan comptable ».

Pour Bernard Accoyer, interrogé sur Radio Classique ce mercredi matin, l’appel d’Emmanuel Macron à baisser les loyers est une « improvisation hasardeuse » qui n’est « pas à la hauteur d’un chef d’Etat ». Pour rappel, les APL bénéficient actuellement à 6,5 millions de ménages français. Elles coûtent chaque année 18 milliards d’euros au budget de l’État.

Comparer les devis habitation

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    Comparer les devis habitation