MENU

C’est une déclaration qui sonne comme un aveu d’échec. Le secrétaire d’Etat à la cohésion des territoires, Julien Denormandie, a reconnu ce dimanche 6 mai sur le plateau de France 3 que la baisse des aides personnalisées au logement (APL) était une « mauvaise décision ». Le gouvernement avait imposé une baisse de 5 euros mensuels.

« Plus aucun perdant » en matière d’APL

La mesure avait touché 6,5 millions de ménages bénéficiaires, sans distinction de revenus. Les ONG de défense des mal-logés, les bailleurs sociaux et certains syndicats avaient vivement désapprouvé la démarche. Ce dimanche, Julien Denormandie a regretté ce « coup de rabot ». Le secrétaire d’Etat a promis qu’il n’y « aurait plus aucun perdant » en matière d’APL. « Nous avons corrigé la chose, nous avons lancé une réforme de fond sur le logement social », a-t-il affirmé.

Dorénavant, « toutes les personnes qui sont aux APL ne seront en rien impactées par toute la réforme du logement social », a affirmé Julien Denormandie. Ce mea culpa rejoint la réaction du Premier ministre. Edouard Philippe avait qualifié de « pas intelligent » ce coup de rabot, bien qu’il représente une économie mensuelle de 32,5 millions d’euros pour l’Etat. Le Premier ministre l’avait expliqué par la nécessité de réaliser les économies prévues dans le budget 2017.

18 milliards d’euros par an pour l’Etat

D’après Edouard Philippe, il s’agissait d’un héritage de la majorité précédente. Pour rappel, les APL coûtent 18 milliards d’euros par an à l’Etat. Elles se divisent en trois catégories de subventions à destination des particuliers. L’aide personnalisée au logement (APL) bénéficie notamment à 800 000 étudiants. L’allocation de logement familial (ALF) s’adresse aux Français qui habitent dans une zone tendue en termes d’immobilier. L’allocation de logement social (ALS) touche les foyers les plus modestes.

Comparer les devis habitation

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    Comparer les devis habitation