MENU

Sous réserve de respecter la charte de bonne conduite éditée par la direction de l’aviation civile, toute personne a le droit de piloter un drone de loisir, c’est-à-dire pesant moins de 25 kg. Si vous pouvez faire voler votre engin au-dessus de votre jardin, le survol d’une propriété privée est interdit, ce comme d’en prendre des photos ou de la filmer. Contrevenir à cette réglementation expose à la confiscation du matériel, 1 an d’emprisonnement et 75 000 € d’amende, ce qui au final rend cher la minute de vol.

Si malgré un maximum de précautions vous blessez quelqu’un de votre famille, inutile de songer à une prise en charge dans le cadre du contrat multirisque habitation. Qu’il s’agisse d’un accident de drone ou autres, les ayant droit sont en effet exclus de la garantie responsabilité civile pour les dommages subis. La situation est d’ailleurs identique si l’ami qui venait voir vos exploits est blessé ou sa voiture endommagée par le drone, votre contrat ne prévoyant pas cette situation.

Il est par contre toujours possible de souscrire une garantie spécifique pour ce genre de risques sous la forme d’un avenant à votre contrat habitation. Cette garantie devrait d’ailleurs être progressivement proposée en option par les compagnies d’assurances du fait de la hausse des accidents causés par les drones de loisirs.

Comparer les devis habitation

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    Comparer les devis habitation