MENU

Les charges pèsent lourdement sur le budget logement des locataires en HLM. L’Institut d’aménagement et d’urbanisme d’Île-de-France (IAU) a passé au crible les données de l’étude nationale sur le logement 2013 de l’Insee. Son étude publiée le 18 décembre dernier révèle un budget logement en constante augmentation depuis 25 ans.

261 euros de charges par mois

En Ile-de-France, les ménages du parc social payent de plus en plus cher pour se loger. Le loyer et les charges ne représentaient que 16,7% des ressources d’un ménage en 1988, contre 22,5% en 2013 (hors taxe d’habitation). Cette flambée reflète surtout des hausses de loyer. Ce poste de dépense a subi l’augmentation du prix du foncier, le coût des normes et notamment l’accessibilité des HLM aux handicapés, mais aussi les frais d’amélioration du bâti pour éviter les passoires thermiques.

Reste que le revenu disponible des foyers modestes n’est pas extensible à l’infini. Les bailleurs sociaux doivent dorénavant réduire les charges sans renchérir les coûts de construction, rapporte Le Figaro. L’impact des charges reste réel, puisqu’elles représentent 261 euros par mois pour les locataires du parc social. C’est-à-dire 43% de leur dépense logement globale, qui atteint 606 euros par mois. Les 345 euros restants représentent le poids du loyer.

Méfiez-vous du rachat de logement social

Le poids des charges s’explique en autre par la taille des logements sociaux, qui restent plus grands que la moyenne. Les charges des locataires du parc social rentent moins élevées au mètre carré que celle des propriétaires et des locataires du parc privé. Les résultats de l’IAU révèlent toutefois une fragilité préoccupante des ménages les plus modestes, avec la loi Elan qui vise à vendre une partie du parc aux locataires… Ce qui augmentera mécaniquement leurs charges.

Les propriétaires d’anciens logements sociaux payent en moyenne 467 euros de charge. Cette dépense contrainte risque de mettre en péril l’équilibre de budgets déjà serrés. L’IAU recommande en conséquence d’accorder une attention toute particulière au poids des charges dans le budget logement des ménages, « au même titre que le loyer, mais aussi celui des surcoûts engendrés par les dernières réglementations thermiques ».

Comparer les devis habitation

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    Comparer les devis habitation