MENU

L’architecte James Law a trouvé une solution contre le manque de logements à Hong-Kong. L’Opod se présente sous la forme d’un mini-appartement aménagé… à l’intérieur d’une conduite d’eau en béton, rapporte Quartz. Cette installation permet d’utiliser les « restes d’espace » entre les bâtiments de Hong Kong, qui souffre d’un manque criant de terrains à construire.

Un logement de 9 mètres carrés

Spéculation foncière, difficultés administratives et manque d’espace… Malgré sa richesse, la ville de Hong Kong connaît une profonde crise immobilière. Seule 4% de la superficie de la ville est consacrée au logement, rappelle Science Post.  «Parfois, il y a des espaces disponibles entre deux immeubles, qui sont assez étroits. Ce n’est donc pas évident d’y construire un nouveau bâtiment. On pourrait y insérer des OPods, et utiliser cet espace » explique l’architecte. Ce projet tire parti de la relative mobilité des Opods. Grâce à leur forme, ils s’empilent aisément les uns sur les autres. Cette solution s’adapte à merveille aux espaces délaissés, comme le vide entre deux immeubles ou encore l’espace non occupé en dessous des ponts surélevés. James Law a mis au point son prototype dans un ancien tuyau d’eau en béton de 2,5 mètres de diamètre, rapporte RTBF. Un Opod peut accueillir 2 personnes dans un espace de 9 mètres carrés. https://twitter.com/LesFurets/status/815878031277522945

4 153 euros de loyers en moyenne

Ce logement atypique ne pourra pas abriter une famille, mais il peut convenir à des étudiants. Cette petite surface habitable remplit la norme des cités universitaires. Avec ses 7 millions d’habitants, la ville de Hong-Kong réfléchit très sérieusement à la proposition de l’architecte. Les loyers atteignent des sommets dans la métropole, 4 153 euros en moyenne. Pour se loger malgré tout, les habitants se résignent à louer de petites surfaces. Dans un genre comparable, la société Markbox propose d’aménager d’anciens containers pour les transformer en petits logements. Hong Kong reste la ville la plus chère du monde pour se loger, mais les initiatives insolites vont plus vite que la législation. Actuellement, les autorités autorisent la construction de logements dans des tuyaux ou des containers… Mais vivre dedans reste encore illégal, faute de législation appropriée.

Comparer les devis habitation

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    Comparer les assurances habitation