Mauvaise nouvelle pour les locataires, ils paieront leur logement plus cher en cas de loyer révisé en 2017. L’Insee a annoncé ce jeudi une augmentation de +0,51% de l’indice de référence des loyers (IRL). Cet indicateur est notamment utilisé pour la révision des loyers d’habitation.

« Plus forte croissance depuis le deuxième trimestre 2014 »

Cet indice des loyers s’est établi à 125,90 sur les trois derniers mois de l’année 2017. Sur la même période un an plus tôt, le même indice plafonnait à 125,19. Pour rappel, l’IRL utilise comme base 100 les chiffres recensés au quatrième trimestre 1998. Cette augmentation représente la « plus forte croissance depuis le deuxième trimestre 2014 » de cet indice, a souligné l’Insee dans un communiqué.

Depuis 2012, l’indice de référence des loyers croît très peu. Il avait même baissé pour la première fois depuis l’année 2009 au quatrième trimestre 2015, avec une chute enregistrée de 0,01%. Cette décélération de l’indice des loyers s’explique notamment par son indexation sur l’inflation. Pour rappel, votre loyer ne peut pas être révisé n’importe quand, n’importe comment. Si la clause de révision est inscrite dans le bail, la hausse ne peut excéder la variation de l’IRL.

Revalorisation du loyer une fois par an

L’IRL correspond à la moyenne de l’augmentation des prix à la consommation sur les 12 derniers mois. Quand le loyer est revalorisé, le nouveau montant se calcule selon la formule suivante : Nouveau loyer = (ancien montant de loyer x nouvel indice)/ancien l’indiceLe loyer ne peut être augmenté qu’une fois par an, en général à la date anniversaire du bail. Le propriétaire est tenu d’informer le locataire par courrier recommandé, avec accusé de réception.

Comparer les devis habitation

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    Comparer les assurances habitation