MENU

Avec la facilité de résiliation offerte par la loi Hamon, satisfaire et fidéliser les assurés dans le cadre du contrat multirisque habitation est devenue une priorité absolue pour les assureurs tout en maîtrisant au mieux les coûts d’indemnisation. La réparation en nature est une des voies examinées en permettant de solidifier les relations avec les assurés. Parallèlement, cette méthode pourrait générer près de 113 millions d’euros sur le budget global des indemnisations.

La réparation en nature consiste pour l’assureur à prendre en charge la totalité des actions à mener en vue de réparer le préjudice subi par le logement ou la maison de l’assuré. Couramment pratiquée en Espagne pour 8 sinistres sur 10 et au Royaume-Uni pour moitié, la réparation en nature ne représente en France que 15 % des dossiers. Les causes de ce retard concernent pour partie les assureurs qui manquent des structures permettant d’assumer la prise en charge totale d’un chantier.

Les souscripteurs d’un contrat multirisque habitation ont quant à eux tendance à se méfier de cette option lorsqu’elle leur est proposée. Nombreux sont en effet ceux qui craignent des réparations « au rabais » de la part d’entreprises sélectionnées par leur assureur sur les seuls critères d’économies. Pour se développer, la réparation en nature doit par conséquent se doter d’un cadre strict aménagé par les différents acteurs de l’assurance habitation.

Comparer les devis habitation

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    Comparer les devis habitation