MENU

Immobilier : vers un retour de l’encadrement des loyers à Paris

Immobilier : vers un retour de l’encadrement des loyers à Paris

La mairie de Paris a demandé à l’Etat de pouvoir instaurer à nouveau l’encadrement des loyers, un dispositif supprimé fin 2017 sur une décision de justice. Ian Brossat, adjoint en charge du logement, espère ainsi « rendre du pouvoir d’achat » à des Parisiens « étranglés par le niveau des loyers ».

Location touristique type Airbnb : les sanctions à nouveau renforcées

Location touristique type Airbnb : les sanctions à nouveau renforcées

La loi encadrant l’activité des plateformes de location touristique du type Airbnb ne cesse de se durcir en France. Un amendement adopté par les députés vendredi 16 novembre augmente le tarif des amendes et crée de nouvelles sanctions pour les sites de location comme pour les propriétaires.

Immobilier : près de 70% des copropriétés ne sont pas encore immatriculées

Immobilier : près de 70% des copropriétés ne sont pas encore immatriculées

Moins d’un tiers des copropriétés françaises seraient immatriculées au Registre national des copropriétés (RNC) comme l’imposera pourtant bientôt la loi, selon une étude de MeilleurCopro. Les quelque 544 000 copropriétés concernées ont jusqu’au 31 décembre pour s’enregistrer, faute de quoi les sanctions pourraient tomber.

Logement social : Paris lance sa plateforme d’échange de HLM

Logement social : Paris lance sa plateforme d’échange de HLM

Les Parisiens locataires de logements sociaux peuvent désormais échanger leurs appartements grâce à une plateforme en ligne lancée ce mercredi 3 octobre. La mairie veut ainsi faciliter les démarches des 210 000 foyers dont le logement ne correspond plus aux attentes.

Paris : les nombreux micro-logements dénoncés par la Fondation Abbé Pierre

Paris : les nombreux micro-logements dénoncés par la Fondation Abbé Pierre

La Fondation Abbé Pierre a dénoncé jeudi les conditions de vie de certains occupants d’un immeuble parisien, qui vivent dans des logements insalubres. Ces « appartements » sont normalement impropres à la location à cause de leur surface insuffisante. L’association dénonce ces « marchands de sommeil ».