MENU

Dans le centre de Paris (1er, 2e, 3e et 4e arrondissements), les logements sont loin d’être surpeuplés. 26% d’entre eux seraient actuellement inoccupés. Cela représenterait un total de près de 20.300 appartements vacants, selon une étude publiée le mois dernier par l’Atelier parisien d’urbanisme (Apur).

57% de personnes vivant seules

Cette proportion de logements vides s’avère beaucoup plus élevée que dans le reste de la capitale, où elle se situe en moyenne à 15% rapporte le site Se Loger. Entre 2008 et 2013, ces quatre arrondissements ont enregistré la plus forte augmentation de logements inoccupés de la capitale (+1,3% contre 0,6% en moyenne). Le 2e arrondissement reçoit même le bonnet d’âne, avec +6% de logements vides en plus. Dans les trois autres arrondissements, l’augmentation oscille autour de 1%.

L’Apur indique que ces quatre arrondissements concentrent 59.000 résidences principales, ce qui représente 74% de logements. Dans les autres arrondissements, cette part s’élève à 85%. Autre élément distinctif, les quatre premiers arrondissements parisiens comptent 57% de personnes vivant seules, soit 33.600 habitants. Ce chiffre se révèle légèrement plus élevé que dans le reste de la ville (51%).

Les logements les moins grands de Paris

C’est dans le centre de Paris que se trouvent les logements les moins grands et les moins peuplés (60% de logements avec une à deux pièces). Une configuration favorable aux célibataires, mais peu attrayante pour les familles. En conséquence, les arrondissements centraux abritent une surreprésentation de jeunes adultes disposant de revenus plutôt élevés. Cette zone accueille 4,5% de la population parisienne, dans un espace qui couvre 6% de la superficie de Paris.

Dans la Ville lumière, le logement est une question sensible. Outre les résidences principales, Paris abrite 107.000 résidences secondaires. En 15 ans, ce nombre a presque doublé. Pour limiter la hausse des prix des logements et leur rareté, le conseil de Paris étudie la possibilité de porter la surtaxe d’habitation pour les maisons secondaires de 60 à 250%. Pour les contribuables, la note passerait de 600 à 2.500 euros.

Comparer les devis habitation

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    Comparer les devis habitation