MENU

C’est une solution originale pour loger les sans-abri. Un designer nantais transforme des camions frigorifiques en dortoirs. « C’est mon voisin qui a une boîte d’utilitaires qui m’a soufflé l’idée » explique Frédéric Tabary (49 ans) dans les colonnes de Ouest-France.

20 000 euros pour une remorque

Pour cet entrepreneur, c’est une évidence. Il s’agit de « proposer à ceux qui dorment dans la rue, sur des cartons, de se mettre au chaud, dans un lit, avec douche et WC ». Une seule remorque de camion frigorifique peut accueillir 12 personnes dans 30 mètres carrés.  « On a même prévu des niches pour les chiens » ajoute Frédéric Tabary. Les remorques disposent d’une structure très robuste, de quoi garantir une excellente isolation à ces logements d’urgence.

Ces remorques sont mises hors circulation au bout de 12 ans. C’est une solution peu coûteuse, estime le designer. Entre l’achat et l’aménagement en dortoir, chaque remorque transformée représente un investissement de 20 000 euros. Frédéric Tabary s’occupe de chaque chantier dans son usine à Pacé, au nord de Rennes (Ille-et-Vilaine). Face au manque de places d’hébergement d’urgence, « on peut éviter des morts dans la rue » déclare-t-il.

100 camions prévus en 2018

Le premier camion sera livré à une association courant janvier, grâce à un don de Xavier Marie. Ce Nantais ex-dirigeant de Maisons du Monde s’est converti dans le prêt-à-porter de luxe. Il a financé ce premier projet pour montrer l’exemple à d’autres entrepreneurs. « Les gens à la rue, ça me scandalise depuis longtemps » explique Xavier Marie. De son côté, Frédéric Tabary espère mettre en circulation 100 camions en 2018 grâce aux dons des particuliers.

Le designer ne compte pas s’arrêter là. Frédéric Tabary espère voir circuler « 200 ou 300 (camions) l’année suivante, aux quatre coins de la France », ainsi qu’en Belgique ou en Suisse. Pour soutenir ce projet, il aimerait « que les transporteurs prêts à faire des dons puissent bénéficier de déductions fiscales ». La formule permet aussi de construire « des bâtiments entiers avec les remorques posées les unes sur les autres, des centres d’hébergement peu chers et démontables » conclut-il.

Comparer les devis habitation

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    Comparer les devis habitation