MENU

Sa locataire refusant de quitter son studio, Eliane, 66 ans, loge depuis quatre mois dans son garage à Nice (Alpes-Maritimes). Là, la retraitée vit sans toilettes, ni eau courante, ni salle de bain. Elle récupère quotidiennement de l’eau à la tôlerie industrielle toute proche et dort sur un tapis à même le sol.

Comment Eliane en est-elle arrivée là ? Après une rupture de bail non respectée, quatre années de procédures judiciaires et un gros ras-le-bol. La sexagénaire qui ne supportait plus de vivre chez des amis ou chez des membres de sa famille a en effet décidé de s’installer près du petit logement dont elle est propriétaire depuis 2005.

« Je suis au bout du rouleau »

En quatre ans, « il y a eu quatre avocats et plus de 10.000 euros de frais », a expliqué la retraitée qui devrait pouvoir récupérer son bien avant la mi-mars, soit à la fin de la trêve hivernale. « C’est loin le 15 mars, je n’en peux plus, je suis au bout du rouleau », a confié Eliane à Nice Matin, assurant qu’une expulsion a « enfin » été ordonnée par la justice ce 1er février.

Une décision qui ne pourra donc être mise en œuvre avant la fin de la trêve. « Elle est complètement inattaquable, […] si je bouge, c’est moi qui suis en tort », a précisé Eliane au micro de RTL. « C’est ma propriété, je l’ai gagnée par mon travail. J’ai travaillé tellement, nuit et jour. Je veux qu’on me rende mon bien. »

Comparer les devis habitation

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    Comparer les devis habitation