MENU

Bonjour Léa. Tout d’abord, peux-tu nous présenter Luko : historique, activité, produits…?

Bonjour Aurélien. Luko est en fait une néo-assurance spécialisée dans l’habitation. Grâce à notre assurance connectée, nous protégeons à la fois les maisons et les appartements, que nos clients soient locataires ou propriétaires. Nous nous sommes également lancés dans les micro-mobilités, en proposant une assurance pour les trottinettes électriques, les gyroroues…

Pour faire un rapide historique de la marque, Luko s’était lancé initialement fin 2016 afin de commercialiser auprès des assureurs un capteur connecté permettant de suivre en temps réel sa consommation d’électricité et de faire de la prévention d’anomalies. À force de travailler avec les assureurs et au vu du manque de confiance des assurés envers ces derniers, nous avons finalement décidé de lancer en mai 2018 notre propre produit d’assurance connectée afin de protéger plus efficacement les foyers. Nous souhaitions maîtriser toute la chaîne de valeur, de la prévention à la résolution des problèmes. En octobre 2018, l’assurance pour les micro-mobilités a suivi.

raphael_benoit_fondateurs_luko
Raphaël et Benoît, les co-fondateurs de Luko

Et justement, concernant votre assurance connectée, qu’est-ce qui vous a donné l’ambition d’imaginer un tel concept ?

Notre concept d’assurance connectée, en plus d’être venu naturellement à nous via un souhait de protéger les ménages français, est né aussi d’un secteur de l’assurance globalement vieillissant et qui ne propose pas réellement de véritable innovation, alors qu’Internet et les nouvelles technologies révolutionnent de nombreux domaines. Excepté le fait que les assureurs disposent d’un site Internet et d’une gestion en ligne de son contrat, il n’y a pas grand-chose de novateur.

Digitaliser de A à Z le contrat était donc la première chose à faire : tout se réalise en ligne, avec un espace personnel mais aussi un chat et un service client téléphonique très réactif. C’était donc une véritable opportunité de marché que de proposer un concept neuf, simple et réactif.

Peux-tu nous présenter le fonctionnement de votre assurance connectée ? Vous avez développé des capteurs intelligents que l’on peut installer chez soi…

Une des particularités de notre assurance est de fournir des dispositifs pour faire de la prévention. Je vais commencer par vous présenter le premier, le Luko Elec, que nous avons développé dès le lancement de Luko et qui se branche sur le compteur électrique. 2 000 clients en profitent déjà, et de nouveaux vont être envoyés à d’autres ménages.

Le Luko Smart Door est la deuxième technologie de protection que nous avons conçue, qui se branche sur sa porte d’entrée afin de vérifier si sa porte est ouverte, fermée et verrouillée, mais également pour prévenir en cas d’effraction. Il est actuellement en bêta-test auprès de 50 utilisateurs.
3_phones_app_luko

Enfin, un troisième est encore en développement : le Luko Water. Il se branche au niveau du compteur d’eau, permettant de connaitre sa consommation d’eau en temps réel et de détecter des fuites éventuelles. Il faut savoir que 65 à 70% des sinistres en habitation sont des dégâts des eaux.

Comment peut-on bénéficier de ces capteurs en tant que client ?

Ces derniers sont totalement optionnels car nous voulons vraiment que les gens soient volontaires et puissent bien les utiliser. Si l’assuré en désire un, ils sont envoyés gratuitement par Luko.

Ces capteurs ne peuvent être pris qu’avec l’une de nos deux formules, « Esprit en paix ». Cette formule est très complète et comprend les garanties obligatoires de l’assurance habitation en plus de garanties complémentaires comme le bris de glace, le vol ou la serrurerie. En souscrivant cette formule, l’assuré peut ensuite, via son espace personnel en ligne, nous commander un capteur.

Et quelle est l’autre formule ?

Il s’agit du pack « Minimum légal », qui comprend uniquement les garanties obligatoires de l’assurance habitation, comme l’incendie, le dégât des eaux, la responsabilité civile, les tempêtes et catastrophes naturelles, le relogement…

Peux-tu me parler un peu de votre produit d’assurance trottinette ?

L’idée de l’assurance trottinette vient en réalité de nos premiers clients, qui étaient des personnes en lien avec le monde des start-up, assez jeunes, et donc plutôt connectés, technophiles mais aussi friands de trottinettes électriques. Et en voyant qu’ils n’étaient pas assurés pour ce type de transport, ils nous l’ont fait remarquer. On a pris conscience rapidement du vide assurantiel à ce niveau-là, les trottinettes ne pouvant pas être assurées aussi bien par la responsabilité civile du contrat habitation que par l’assurance auto.

Nous avons donc décidé de lancer le produit. De plus, ce produit encourageant les mobilités vertes correspond bien à notre image et à notre volonté d’inciter les gens à faire attention à leur consommation d’énergie, notamment avec la mise en place de nos capteurs.

Le produit d’assurance trottinette n’est pas le dernier produit que vous avez sorti ! Vous en avez un nouveau depuis peu ?

Oui, exactement. Il s’agit d’une assurance maison lancée en partenariat avec le réassureur Munich Re et qui comprend une nouvelle technologie avec imagerie par satellite. Grâce à une intelligence artificielle et un système d’imagerie aérienne, nous sommes capables de proposer une offre d’assurance totalement personnalisée et adaptée à chaque logement.
souscription_via_satellite_Luko

L’assuré devra renseigner son adresse et notre service s’occupera de rassembler plusieurs éléments, comme la superficie du terrain, la surface de la maison, la présence d’une piscine, la configuration du terrain et les risques éventuels, afin de fournir une formule de protection idéale et cohérente avec la réalité.

Même s’il est peut-être encore trop tôt pour le dire, avez-vous déjà d’autres idées de produits que vous pourriez développer plus tard chez Luko ?

Il est vrai qu’il est trop tôt pour le dire, car nous aimerions vraiment rester focalisés sur la protection du foyer et la prévention des sinistres en habitation. Mais pour rester cohérent avec les micro-mobilités, pourquoi pas développer ultérieurement un produit d’assurance sur les voitures électriques ? Sait-on jamais…

Quels sont les principaux avantages dont peuvent bénéficier les assurés chez vous ?

Déjà, en termes de tarifs, nous sommes 15% moins cher que la moyenne du marché notamment grâce à notre organisation en ligne qui nous permet d’avoir des frais de structure plus légers.

Ensuite, nous essayons d’être le plus réactif possible en cas de sinistre et proposons de les traiter en ligne, via vidéo assistance notamment. L’assuré peut filmer son sinistre en temps réel et de nous envoyer en ligne le « stream » ainsi que les circonstances afin que nous puissions lancer la procédure de remboursement dans les 2 heures ! C’est encore plus facile avec un sinistre simple, comme une vitre cassée.
application_Luko_alertemedia

Nos client peuvent également profiter d’un service client très réactif, grâce au chat en ligne ou par téléphone. Nous avons également développé un espace client online permettant de faire de nombreuses démarches en quelques clics :  changer sa franchise, ajouter des bénéficiaires, éditer un nouveau contrat en cas de déménagement ou encore résilier en un clic. Note importante, l’assurance de Luko est sans engagement, contrairement aux contrats traditionnels où l’on est engagé pour 12 mois. Encore une fois, notre objectif est vraiment de simplifier au maximum les démarches.

Enfin, il y a le « Giveback »…

Justement, parle-moi du concept du « Giveback ». Il semble très intéressant pour les assurés qui souhaitent s’engager pour des associations.

Oui, c’est ça. Il s’agit d’un modèle entièrement transparent pour les consommateurs et qui permet d’installer une confiance de la part des assurés envers leur assurance. Chez Luko, 30% des cotisations d’une personne sont destinés au paiement des frais de gestion de la société. En revanche, les 70% restants sont mutualisés entre tous les assurés et sont redistribués en fonction des sinistres subis par chacun.

À la fin de l’année, s’il reste de l’argent dans les caisses de Luko, cet argent ne sera pas pour nous mais pour les associations que les assurés auront choisies en amont. C’est un concept qui permet de rendre responsable toutes les parties, que ce soit l’assuré, qui n’a pas d’intérêt à frauder pour prendre de l’argent aux associations, et Luko, qui n’a pas d’intérêt à ne pas rembourser ses clients puisque ce n’est pas de l’argent dont on bénéficiera.

Les associations que l’on peut choisir dès la souscription de son contrat s’appellent Simplon, qui fait de la réinsertion via des formations de codeur informatique, et Terre & Humanisme, qui soutient l’agroécologie. Deux autres associations sont à venir très bientôt.

On parle beaucoup de vous en ce moment, et sur de nombreux supports. Quelle est la stratégie globale de Luko et vos principaux canaux de communication ?

Chez Luko, nous allons en effet avoir plusieurs canaux de communication. Il y aura d’abord les relations presse. Nous essayons d’être très présent auprès des journalistes, de communiquer régulièrement sur notre actualité, ce qui permet d’avoir une bonne visibilité et de faire fonctionner le bouche à oreilles. Nous aurons ensuite les réseaux sociaux. Nous mettons en avant de la publicité via une page Facebook ou un compte Instagram, tout en profitant de budgets réduits. Le troisième canal que nous privilégions est le bouche à oreilles. Difficile à maîtriser, mais nous essayons de travailler un maximum sur l’accompagnement de nos clients et sur notre réactivité afin d’avoir de bons retours de leur part. Enfin, la mise en place de partenariats avec des plateformes de comparaison comme LesFurets.com ou avec des acteurs du déménagement ou du logement est cohérente et permet de nous rendre visible sur le marché.

Une chaîne YouTube serait également envisagée dans un but d’information, afin que les clients puissent se renseigner et s’éduquer facilement au monde de l’assurance. Je pense notamment à tous les termes un peu difficiles à comprendre et qui sont repris pour la plupart dans les contrats des particuliers.

Comment se comporte votre secteur d’activité, qui reste tout de même très concurrentiel ?

Évidemment, le secteur de l’assurance est très concurrentiel, avec de grands acteurs traditionnels implantés depuis longtemps dans le paysage. Mais concernant la concurrence en France, peu d’acteurs peuvent réellement nous challenger sur notre positionnement en tant qu’assurtech, la niche étant encore très récente.

En revanche, en Europe, il y a du challenge ! L’assurtech américaine Lemonade vient d’annoncer son implantation en Allemagne et il existe d’autres acteurs innovants tels que le suédois Hedvig et l’allemand Getsafe.

Comment voyez-vous votre évolution dans le secteur ?

La compétition est féroce mais nous sommes confiants pour la suite car nous offrons un concept novateur qui vient répondre à de réels besoins grâce au numérique et aux objets connectés pour introduire de la prévention. Nous sommes convaincus qu’il y a de la place pour une assurance différente, plus simple et plus proche de ses clients et de leurs attentes.

D’ailleurs, les acteurs plus traditionnels du secteur sont, dans l’ensemble, ravis de l’arrivée de Luko, car nous proposons une nouvelle manière de s’assurer, que les particuliers apprécient et qui pousse les autres acteurs à s’améliorer, notamment sur le côté digital.

Team_october_2018_1
La team Luko au complet !

Aujourd’hui, nous avons déjà convaincu des milliers de Français et grossissons de 50% par mois. Et nous ne comptons pas nous arrêter là ! Nous espérons nous implanter plus tard dans d’autres pays européens, le contexte étant très encourageant et favorable.

Une belle évolution en perspective, donc, mais toujours axée sur la protection du foyer et la prévention ?

Voilà, il s’agit vraiment de notre leitmotiv : développer et optimiser la protection du foyer, tout en accentuant nos efforts sur la prévention et la gestion des sinistres. Luko ne peut pas être là juste en cas de problème… Il faut que nous soyons présents avant même que les problèmes arrivent, d’où cette prévention qui est essentielle pour nous.

Merci Léa pour cette excellente conclusion ! Pour finir, as-tu une citation ou un proverbe qui peut bien vous représenter ?

Je pense que l’expression « Mieux vaut prévenir que guérir » est parfaite !

Sur LesFurets.com, nous faisons confiance à Luko ! Voir la page assureur Luko sur notre site !

Comparer les devis habitation

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    Comparer les devis habitation