MENU

Une création d’entreprise, c’est avant tout des tranches de vie, des parcours, une envie qui devient un projet, qui lui-même évolue et se transforme au fil des couacs comme des réussites… Ce sont ces coulisses que LesFurets.com souhaite vous faire découvrir. Nous avons demandé aux créateurs de Pinql, une application qui met en relation des locataires et des propriétaires façon site de rencontre de nous refaire le film de la première année de leur start-up.

Nous les rencontrons au cœur de Paris, dans leurs nouveaux locaux. Quelques cartons gisent encore au sol, ils viennent tout juste de s’installer. Des trois compagnons, seuls deux sont présents, David Oussadon et Andrea Bensaid. Voilà ce qu’ils nous raconté.

Pinql, c’est avant tout une histoire de potes

De gauche à droite : Andrea Bensaid, David Oussadon (au fond) et Ryan Woo

Ryan Woo, troisième membre de la troupe, et David, se connaissent depuis la maternelle. « Je connais Ryan depuis près de 26 ans, Andrea depuis 15 ans. C’est Ryan qui nous a fait nous a rencontrer », se souvient David. De leur côté, c’est en sport étude de tennis que Ryan et Andrea échangent pour la première fois. « Nous n’étions pas en classe ensemble, c’est vraiment sur les cours de tennis que nous nous sommes rencontrés », précise Andrea.  Peu à peu le duo devient un trio. Les années passent, au fil des soirées et des vacances…  A la fin du lycée chacun d’entre eux prend un chemin différent.

David se spécialise dans la communication, il lance sa propre webradio, Radio Piiaf, en 2012, puis fort du succès de cette dernière, lance l’agence de communication du même nom en 2013.

La Radio Piiaf, créée par David Oussadon, dans Libération 

Andrea se dirige lui vers le marketing digital et crée une société de conseils en référencement naturel, Eskimoz en 2013.

Andrea Bensaid, interviewé par le magazine Dynamique-mag (à droite)

Ryan démarre quant à lui une carrière dans l’immobilier. « C’est lui qui a eu l’idée de Pinql. De nous trois, c’est le seul qui ait un bagage dans l’immobilier », explique Andrea. Ryan a en effet créé en 2012 sa première start-up en Chine, Zunest, qui permet à des investisseurs chinois d’acquérir des biens immobiliers partout dans le monde. Celle-ci a fait partie du Red Herring Award Top 100 en 2015, un classement prestigieux qui recense les cent meilleures innovations mondiales. Il réalise une levée de fond de 500 000 dollars puis finit par revendre ses parts pour créer Pinql.

Ryan Woo, créateur de Zunest (au milieu) 

C’est lors d’une soirée qu’il fait part de son nouveau projet à des amis. L’idée plaît, les questions fusent. De toutes les personnes présentes ce soir-là, David et Andrea seront les plus intéressés. L’aventure Pinql commence. « Ryan est parti du constat que les démarches administratives, comme les process, sont très lourds lors d’une recherche d’appartement. Vouloir louer un bien sous-entend d’avoir en permanence plusieurs dossiers imprimés chez soi ou à son bureau. C’est très contraignant », explique David. « On voulait apporter un côté ludique à la recherche d’appartement et mettre en avant le côté rencontre. C’est pour cela qu’on a calqué le concept des applications de dating comme Tinder ou Happn », renchérit Andrea.

Un projet : digitaliser le marché de la location

Pinql se présente en effet comme le Tinder de la location. Interface et procédé similaire, les « matches » deviennent des « shakes » à l’image des poignées de main serrées lors de la signature des baux. Dans quelques temps, l’option « coups de cœur » fera également son apparition sur l’application. « On fait dans la loc affinity », lâche Andrea. Et la formule marche. L’Express, BFM, 01net et French Web se sont déjà emparés de leur histoire, leur donnant une visibilité qu’ils ne pensaient pas atteindre aussi vite. En moins de cinq mois, l’application a été téléchargée 30 000 fois et compte 9000 utilisateurs actifs chaque mois.  Au moment où nous réalisons l’entrevue, très exactement 14 893 locataires ont été mis en relation avec un propriétaire. « L’un de nos succès, ça a été d’être classé 19ème au top 50 des téléchargements sur l’Apple Store. C’est la meilleure place que nous ayons atteinte, nous oscillons en général autour de la 30ème place dans la catégorie Style de vie », précise David.

Pinql se classe 26ème au classement de téléchargement Apple

Mais l’histoire n’a pas été sans heurts : « On a aussi connu quelques obstacles lors de la mise en œuvre du projet. Il nous a fallu un an pour passer de l’idée à la réalisation. On mettait certaines fonctionnalités en avant mais elles n’étaient pas forcément comprises. Il a fallu améliorer sans cesse l’expérience utilisateur. », raconte Andrea.

Aujourd’hui, Pinql se spécialise dans la location et la colocation. L’un de leur slogan, « Un agent immobilier dans votre poche », n’est pas anondin. L’arrivée d’applications comme Pinql ringardise encore davantage un marché immobilier qui peine à embrasser le virage du digital. Si les garçons assument clairement la concurrence qu’ils représentent face aux agents immobiliers, ils nuancent cependant : « C’est surtout avec les ventes que les agents immobiliers réalisent de vraies marges, nous avons seulement simplifier les processus grâce à la digitalisation » se défend Andrea, sans pour autant exclure de se positionner sur la vente un jour. Encore jeune, l’entreprise préfère consolider ses bases d’abord et jouer à fond la carte ludique. « On aimerait aller plus loin sur la colocation, proposer aux utilisateurs de partager leurs comptes Instagram ou Spotify.  Cela leur permettrait de voir s’ils ont des goûts en commun », explique David.

Ryan Woo présente Pinql lors de la soirée Talent Booster 

Leurs inspirations ? Stéphane Plaza et Xavier Niel. «On aime bien l’histoire du mec qui commence par le minitel rose et devient l’un des plus riches entrepreneurs de France », sourit David. Stéphane Plaza ? « Un type cool, qui a la blague facile. On l’apprécie beaucoup aussi », renchérit-il. Ils l’ont rencontré lors de la soirée Talent Booster organisée par la Banque Postale et M6. « On devait pitcher Pinql en trois minutes. C’était rapide, mais ça nous a surtout permis de rencontrer plein d’entrepreneurs qui étaient dans la même mouvance que nous », reprend David.

Prochaine étape incontournable pour tout start-upper débutant, la levée de fond, qu’ils feront en septembre. « On a pris le parti d’être gratuit, maintenant, on veut confronter notre modèle au marché, et voir si on peut gagner de l’argent avec, en développant des options payantes notamment. », explique Andrea. Et pour compléter le tableau, un concours ? « Pas vraiment, on n’est pas non plus des start-uppers de l’extrême, on souhaite juste développer quelque chose qui dure », sourit David. Prochain objectif : atteindre les 100 000 téléchargements d’ici à la fin de l’année.

Pour en savoir plus sur Pinql, regardez l’interview de David Oussadon sur RMC :

Les "3 minutes de gloire" de David, créateur de l'application …

IMMOBILIER – Aujourd'hui c'est "3 minutes de gloire" pour David, créateur de l'application immobilière Pinql – Location & Colocation Appartements Sans Agence, qui met en relation des propriétaires et des candidats à la location partout en France ! Mettez le son ! 🔊Si vous aussi vous souhaitez promouvoir une activité, envoyez-nous un message sur Facebook ou écrivez-nous sur radiobrunet@rmc.fr !!

Publiée par Radio Brunet RMC sur mardi 31 octobre 2017

Comparer les devis habitation

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    1 commentaire(s)

    1. auberger

      c’est vraiment top cet appli

    Comparer les devis habitation