MENU
Comparateur d’assurance habitation
Indiquez vos besoins et trouvez l’assurance habitation qui vous convient
Comparer
Partager sur

L’état de catastrophe naturelle : quelle garantie d’assurance habitation peut vous protéger ?

Les tempêtes et autres inondations n’ont pas épargné la France ces dernières semaines. Engendrant des dégâts parfois très importants sur les logements, il est essentiel d’être bien protégé quand ces événements climatiques pointent le bout de leur nez. D’autant plus si l’on habite dans une zone à risques, notamment les zones inondables ou les zones en bord de mer.

La garantie catastrophes naturelles de l’assurance habitation est la couverture spécifique qui va vous couvrir. Et cela tombe bien, car elle est d’office incluse dans votre contrat habitation, quel que soit le niveau de couverture que vous souscrivez.

En voilà une bonne nouvelle ! Cependant, une condition doit être remplie avant de pouvoir jouer votre garantie auprès de votre assureur. Il s’agit de la publication d’un arrêté ministériel paru au Journal Officiel et qui valide l’état de catastrophe naturelle.

La tempête Alex, pour coller encore et toujours à l’actualité, a bel et bien eu son propre arrêté ministériel, confirmé ce mercredi 7 octobre, ce qui vous permet d’activer votre assurance habitation en cas de dommages.

Vous souhaitez vous renseigner en détail sur l’assurance catastrophes naturelles ? Suivez notre guide complet sur le sujet.

Attention aux exclusions !

La tempête Alex, sur son passage, aura peut-être occasionné des dégâts à votre jardin, votre véranda ou encore vos abris de jardin, clôtures, arbres et gouttières. Vous vous demandez alors comment assurer ces parties extérieures ? Attention donc : ces différents éléments doivent généralement être souscrits de manière optionnelle et ne sont pas inclus dans les contrats de base.

Il en va de même pour vos vitres, qui doivent être couvertes via une garantie bris de glace optionnelle, mais aussi pour les éventuels frais de relogement. Étudiez bien votre contrat et pensez à souscrire toutes les options que vous jugez nécessaire en fonction de votre logement et de ses caractéristiques.

Trouvez l’assurance habitation qui vous convient et faites des économies
Je compare

Comment bien être indemnisé ?

Afin de lancer la procédure, commencez déjà par prévenir aussi vite que possible votre assureur au plus tard 10 jours après la publication de l’arrêté ministériel. Mais d’après une déclaration des assureurs, ce délai a été étendu exceptionnellement jusqu’au 15 novembre 2020.

Attention : ce délai est généralement raccourci à 5 jours sans publication d’arrêté.

Si vous le pouvez, conservez tous les objets ayant subi des dommages et rassemblez leurs factures d’achat afin d’évaluer la valeur des biens. Pourquoi donc ? Tout simplement parce que vous devrez en effet justifier des dégâts occasionnés, l’activation de la garantie catastrophe naturelles étant généralement soumise à un expert. Une estimation du montant du préjudice vous sera alors communiqué.

Prenez des photos de chaque objet concerné par le sinistre si vous ne pouvez les garder.

Quels délais d’indemnisation ?

Une fois l’estimation de l’indemnisation effectuée, l’assureur doit vous la verser dans un délai de 3 mois. Vous devrez en revanche déduire de cette indemnité votre franchise d’assurance habitation, qui est habituellement de 380 euros pour l’habitation.

D’après la présidente de la Fédération française de l’assurance (FFA), Florence Lustman, « les assureurs feront tout leur possible pour aider les sinistrés et répondre à leurs demandes d’indemnisation dans les délais les plus courts« .

Les catastrophes naturelles à l’origine de la hausse des tarifs d’assurance habitation

D’après un cabinet spécialisé, le coût estimé des dégâts dans les Alpes-Maritimes est de 315 millions d’euros, dont 130 millions en biens assurés (maisons, commerces…). Pour la comparaison, les inondations de novembre 2019 dans les régions du Var et des Alpes-Maritimes avaient coûté aux assureurs près de 390 millions d’euros.

D’après le Ministère de la Transition Ecologique, les catastrophes naturelles coûteraient environ 1 milliard d’euros aux assurances chaque année. Et oui, les événements climatiques coûtent cher aux compagnies d’assurance et c’est un des principaux critères d’évolution des tarifs de l’assurance habitation en France !

Avec une augmentation des risques pour les assurés, les assurances se doivent de compenser les lourdes indemnités à verser par des primes d’assurance habitation plus onéreuses. En conséquence, une hausse de la fréquence d’apparition des catastrophes naturelles va inévitablement faire augmenter les tarifs.

D’ailleurs, les tempêtes et inondations ne sont pas les seules concernées. Les fortes périodes de sécheresse enregistrées cette année risquent fort d’augmenter également les tarifs. Lisez notre actualité sur la sécheresse et l’augmentation des tarifs d’assurance habitation.

Une augmentation des prix de l’assurance habitation en 2021 ? Pensez à comparer !

Et justement, une hausse des tarifs d’assurance habitation pour 2021 est annoncée, d’après le cabinet Facts and Figures ! De quoi réagir en essayant de diminuer au maximum la cotisation mensuelle que vous payez à votre assureur.

Le conseil d'Hervé !
Sur lesfurets, que vous soyez locataire ou propriétaire, comparez les offres d’assurance d’habitation sur notre comparateur en ligne et économisez ! Franchises, garanties obligatoires ou optionnelles, prix… Étudiez les contrats et optez pour une couverture adaptée et avantageuse.
Comparer les devis habitation
Partager sur

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    Comparer les devis habitation