Comparateur d’assurance habitation
Indiquez vos besoins et trouvez l’assurance habitation qui vous convient
Comparer
Partager sur

Que couvre la garantie grêle dans votre assurance maison ?

Les intempéries sont imprévisibles, tout autant que les dommages qu’elles peuvent causer à une habitation. En cas de chute de grêlons, les dégâts sont pris en charge par l’assurance habitation au titre du renfort événements climatique qui couvre à la fois le logement assuré, ses éventuelles annexes, et les biens mobiliers qui pourraient avoir été endommagés.

Cette garantie est plus communément appelée « garantie tempête » et inclut également l’assurance grêle. Que couvre-t-elle précisément ? Quelles sont les exclusions à prendre en compte ?

Quelle prise en charge grâce à l’assurance grêle ?

Au titre de la garantie grêle intégrée à votre assurance multirisque habitation, votre assureur prend en charge les réparations nécessaires sur la toiture (tuiles arrachées ou abîmées), y compris sa couverture provisoire. De sorte que ce sont essentiellement les conséquences de la grêle sur la toiture qui sont prises en charge par l’assurance, mais aussi la remise en état des fenêtres brisées dans le logement.

L’assurance grêle couvre également la réparation ou le remplacement des éléments de mobilier endommagés en raison des fuites constatées au niveau du toit (par exemple, si l’eau de pluie s’est engouffrée dans le logement).

Enfin, certains contrats couvrent les dépenses engagées pour reloger les occupants du bien immobilier si celui-ci n’est plus habitable suite au sinistre.

Quelles exclusions sont prévues par l’assurance en cas d’impact de grêle ?

Néanmoins, tous les dégâts ne sont pas pris en charge par l’assurance en cas d’impact de grêle. La plupart des contrats d’assurance habitation prévoient des exclusions de garantie qui concernent en général :

  • Les bâtiments qui ne sont pas protégés par une toiture en bonne et due forme (par exemple, s’ils sont couverts au moyen de bâches ou de plaques de plastique ou de métal)
  • Les biens mobiliers qui se trouvent à l’intérieur de ces bâtiments dont la protection n’est pas optimale
  • Les personnes éventuellement blessées à cause des intempéries (pour obtenir une indemnisation, il faut alors se tourner vers le contrat de complémentaire santé)
Trouvez l’assurance habitation qui vous convient et faites des économies
Je compare

Que faire pour être indemnisé par votre assurance en cas de grêle ?

Vous venez de subir un sinistre dû à une chute de grêlons et désirez connaître la marche à suivre pour être indemnisé ? Pour faire jouer votre assurance grêle, intégrée à votre couverture d’habitation, vous devez effectuer un certain nombre de formalités.

Réunissez des preuves du sinistre à communiquer à votre assureur

Pour commencer, il est essentiel de réunir un maximum de preuves du sinistre. Dans un premier temps, réalisez un inventaire des dégâts au niveau de la toiture, des fenêtres et des biens mobiliers, puis prenez des photos des dommages constatés.

Il est important de conserver tout ce qui a été abîmé par la grêle, y compris les objets trop détériorés pour rester fonctionnels : ne jetez rien avant que l’expert de l’assurance ne soit passé. Aussi, assemblez tous les documents relatifs aux biens endommagés, en particulier les factures.

Dans un second temps, prenez les mesures nécessaires pour protéger votre domicile contre de nouveaux aléas climatiques. Si votre toiture a été percée par la grêle, prenez soin de déplacer le mobilier et les biens qui risqueraient d’être abîmés en cas de récidive, évacuez les résidus de grêle, et au besoin faites appel à un couvreur pour bâcher le toit – mais sans engager de travaux avant que le sinistre n’ait été déclaré.

Procédez à la déclaration de grêle à l’assurance

La procédure de déclaration « grêle » à votre assurance doit être scrupuleusement respectée : c’est la clé pour obtenir une indemnisation.

À compter de la constatation du sinistre (le jour même ou au moment de votre retour sur place si vous étiez absent), vous disposez d’un délai de cinq jours ouvrés pour contacter votre assureur. Pensez à lui transmettre les preuves précédemment réunies ainsi qu’un état estimatif de vos pertes. En fonction de l’ampleur des dommages, l’assureur est susceptible de missionner un expert pour constater les dégâts. C’est ce qui permettra à l’assurance d’évaluer le montant de l’indemnisation auquel vous avez droit.

Ce montant dépend de votre contrat d’assurance. Pour les biens mobiliers, celui-ci peut prévoir un remboursement des biens endommagés en valeur à neuf ou appliquer un coefficient de vétusté, sachant que les assureurs fixent généralement des plafonds d’indemnisation. De plus, une franchise pour votre assurance grêle peut être appliquée.

Une chute de grêle est-elle une catastrophe naturelle ?

Si des grêlons ont causé des dégâts dans votre logement, dans la plupart des cas, il n’est pas nécessaire d’attendre un éventuel arrêté de catastrophe naturelle pour être indemnisé. En effet, la grêle n’est pas une catastrophe naturelle pour l’assurance. Parce que cette intempérie entre dans la catégorie « tempête », elle est couverte par la garantie dédiée, en l’occurrence par l’assurance grêle.

Le conseil de François !
Cependant, il peut arriver que la chute de grêle soit considérée comme une catastrophe naturelle et donne lieu à la publication d’un arrêté préfectoral. Auquel cas votre assureur peut vous demander de lui remettre un certificat approprié. Pour autant, n’attendez pas : déclarez le sinistre au plus vite et, une fois votre dossier en cours de traitement, il vous suffira de fournir le document ad hoc lorsque vous l’aurez entre les mains.

Quel est le délai de remboursement par l’assurance en cas de dégâts dus à la grêle ?

Une fois votre déclaration de grêle faite à l’assurance, vous n’avez qu’une hâte : toucher l’indemnité prévue afin de pouvoir effectuer les travaux indispensables, ou le cas échéant, le remboursement des réparations d’ores et déjà réalisées sur votre toiture. Combien de temps faut-il patienter ?

Vous devez garder en tête que le délai de remboursement varie en fonction des assureurs. De fait, comme le dispose le Code des assurances, chaque contrat doit indiquer le délai dans lequel les indemnités sont payées. Pour connaître celui qui vous concerne, vous devez donc relire avec soin votre police d’assurance ou poser la question directement à votre assureur, sachant qu’il est généralement compris entre 10 et 30 jours.

En cas de catastrophe naturelle, ce délai est toutefois plus long : il est porté à un maximum de 3 mois à compter du dépôt de l’estimation des pertes. Il est donc important de prendre des mesures en conséquence, afin de pouvoir occuper votre logement en toute sécurité !

Le conseil de François !
Avec lesfurets, comparez en ligne les offres d’assurance habitation de nombreux assureurs et optez pour la formule idéale. Vous ferez à coup sûr des économies !
Comparer les devis habitation
Partager sur
Comparer les devis habitation