MENU
Comparateur d’assurance habitation
Indiquez vos besoins et trouvez l’assurance habitation qui vous convient
Comparer
Partager sur

Les cambrioleurs et leurs habitudes

Une maison temporairement inhabitée constitue une cible de choix pour les cambrioleurs. Argent, petit mobilier, bijoux, matériel multimédia, hi-fi ou matériel informatique constituent l’essentiel du magot des cambrioleurs. Près de 400 000 cambriolages sont annuellement déclarés en France, dont une bonne partie durant les vacances.

    • Comment les cambrioleurs s’introduisent-ils dans une habitation ?
      80 % entrent tout simplement par la porte et seulement 20 % par une fenêtre. Une porte ouverte par effraction est en effet un moyen pratique et rapide pour emporter les objets volés.
    • Où et quand les cambrioleurs sévissent-ils ?
      La majorité des cambrioleurs ne sont pas d’humeur matinale et commettent leur délit entre 14 et 16 h. C’est une tranche horaire durant laquelle les victimes sont au travail ou parties faire des courses. 80 % des cambriolages sont commis en ville et la moitié visent des résidences principales.
    • Quelles sont les chances de retrouver les voleurs et les objets dérobés ?
      Un cambriolage ne dure généralement que 20 minutes. Les cambrioleurs visent des objets précis ainsi que des cachettes qui n’en sont généralement pas. 80 % des cambriolages n’étant jamais élucidés, les chances de retrouver les objets volés sont minces.
Trouvez l’assurance habitation qui vous convient et faites des économies
Je compare

10 conseils pour protéger votre habitation

Les modes de fonctionnement des cambrioleurs étant à présent mieux connus, il devient relativement plus facile de s’en protéger. Même si cela peut ressembler à une lapalissade, la meilleure manière d’éviter un cambriolage est d’empêcher les cambrioleurs d’entrer :

  • Verrouillez votre porte

La porte reste le point d’entrée privilégié des cambrioleurs. C’est la raison pour laquelle elle nécessite un maximum d’attention.  Optez pour une porte blindée avec une forte résistance aux chocs, des dispositifs de verrouillage multipoints et des serrures difficiles à crocheter. Ces portes se déclinent en de nombreuses variantes, ce qui facilite l’intégration en matière d’esthétique.
À défaut, renforcez les paumelles ou faites installer des charnières anti-effractions sur votre porte. Avant votre départ, il est impératif de vérifier que toutes les portes soient bien fermées à clés. En l’absence d’infraction, votre assurance habitation peut refuser de vous indemniser.

  • Assurez-vous qu’aucune entrée ne soit accessible

La fermeture des volets doit être tout aussi efficace, qu’il s’agisse des pièces principales ou celles des sanitaires et autres fenêtres secondaires. Des barreaux posés devant les ouvertures les moins visibles de l’extérieur augmentent la sécurité. En dehors des vitres spéciales, aucune surface vitrée ne doit rester sans protection supplémentaire durant votre absence. Pour l’extérieur, prévoyez de cadenasser votre abri de jardin. Généralement, les occupants de la maison y rangent du matériel coûteux. Pour couvrir votre matériel de jardin, vous pouvez souscrire une garantie jardin auprès de votre assurance multirisques habitation.

  • Brouillez les pistes

Avant d’opérer, il est fréquent que le cambrioleur fasse un repérage des lieux et s’assure de l’absence d’occupants dans le logement. Bien que la visite régulière d’un voisin, parent ou ami puisse donner une impression de vie, il est préférable qu’il varie les horaires. De cette manière, le cambrioleur potentiel hésitera à entrer en action, ne sachant pas à quelle heure intervenir avec un minimum de risques.
Des lampes intérieures et extérieures peuvent s’actionner à des heures aléatoires. Évitez les systèmes d’allumage automatiques à heures fixes qui seront rapidement repérés. La boîte aux lettres doit aussi être régulièrement vidée pour ne pas trahir votre absence. Ne sortez pas vos poubelles la veille de votre départ. Si elles restent pendant une semaine sur le trottoir de votre maison, ce détail peut attirer l’attention des cambrioleurs.

  • N’annoncez pas votre départ en vacances

N’enregistrez pas de message sur votre répondeur. Inutile en effet de donner ce renseignement précieux au cambrioleur. Le transfert d’appel est simple à activer et permet un renvoi complètement transparent vers un autre téléphone fixe ou un mobile. Évitez également d’ébruiter inutilement la date de votre départ et celle de votre retour. Ne vous sentez pas non plus obligé de faire une annonce officielle sur Facebook. Les cambrioleurs semblent utiliser le réseau social sur lequel les informations se diffusent très rapidement.

  • Informez la police de votre absence

Pendant les vacances scolaires, bénéficiez gratuitement du service « Tranquillité vacances ». Pour cela, prévenez les services de police ou de gendarmerie 48 h avant votre départ soit en vous déplaçant, soit via Internet si vous habitez à Paris. Les agents prendront ainsi en compte votre absence en intégrant votre lieu de résidence dans leurs patrouilles.

  • Installez un système de surveillance

Pour quelques dizaines d’euros, il est aujourd’hui possible d’équiper votre habitation d’une ou plusieurs caméras web que vous pourrez commander depuis votre smartphone. La connexion s’effectue ensuite par Wi-Fi, 3G ou 4G et permet une surveillance en temps réel de votre logement où que vous vous trouviez.

  • Mettez vos objets de valeur à l’abri des regards

En cas d’intrusion, autant limiter l’importance du vol. Ne laissez pas d’argent et mettez en sécurité vos objets de valeur, que ce soit dans un lieu sûr de votre logement (une pièce qui ferme à clé par exemple), dans un coffre, chez des parents ou des amis.

  • Sollicitez une entreprise de surveillance

Si vous avez chez vous des objets de grande valeur, faites appel à une société de surveillance privée. Ce service a bien sûr un coût, mais sans commune mesure avec la perte d’objets ou de mobilier d’un prix élevé.

  • Soyez attentif aux autres sources de sinistre

Pendant les vacances, les cambrioleurs ne sont pas le seul danger qui guette votre habitation. Pour éviter un sinistre en votre absence, débranchez les appareils électriques ne nécessitant pas une alimentation en continu, fermez les arrivées d’eau pour éviter un dégât des eaux et coupez le gaz.

  • Vérifiez la couverture de votre assurance habitation

Dernier point et non des moindres : votre assurance habitation. En cas de sinistre, c’est elle qui vous indemnisera dans la limite des garanties et des plafonds indiqués dans votre contrat. Veillez à ce que ces garanties soient actualisées pour refléter la valeur de vos biens et respectez à la lettre les exigences de votre assureur en matière de sécurité.

Le conseil d'Hervé !
Si malgré nos conseils, vous êtes victime d’un cambriolage ou d’une tentative d’effraction, vous devrez tout d’abord déposer plainte au commissariat ou à la gendarmerie la plus proche. Vous aurez ensuite 2 jours ouvrés à compter de la découverte du sinistre pour le déclarer à votre assureur.
Comparer les devis habitation
Partager sur

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    Comparer les devis habitation