Comparateur d’assurance habitation
Indiquez vos besoins et trouvez l’assurance habitation qui vous convient
Partager sur

Gestion de chambres d’hôtes : une activité strictement réglementée

Qu’est-ce qu’une chambre d’hôtes ?

Pour avoir le qualificatif de chambre d’hôtes, la location et l’offre de services associée doivent répondre à des critères précis fixés par la législation. Une chambre d’hôtes est définie comme une chambre meublée louée chez l’habitant pour une ou plusieurs nuitées en échange d’une rétribution financière. La chambre d’hôtes doit avoir une superficie de 9 m² minimum, disposer de 2,20 m sous plafond et être située dans le logement de l’habitant. Ce dernier, présent sur place, assure différents services hôteliers : le linge de maison est ainsi fourni et le petit-déjeuner est proposé dans l’offre, parfois même le dîner. Les tarifs doivent être explicites et affichés à divers endroits : dans chaque chambre, à la réception ainsi qu’à l’extérieur dudit logement. Dans certaines communes, une taxe de séjour est aussi demandée. Par ailleurs, le logement doit comporter 5 chambres d’hôtes maximum et ne peut accueillir plus de 15 personnes durant le même séjour.

La chambre d’hôtes se distingue du gîte, qui est une autre forme d’hébergement. Il appartient en effet à la catégorie des meublés de tourisme et est indépendant du logement. Le locataire, outre la chambre qu’il loue, peut accéder à l’ensemble du bâtiment : cuisine, pièce à vivre, etc.

Quelles sont les démarches pour ouvrir des chambres d’hôtes ?

Outre les prérequis mentionnés, toute personne qui souhaite mettre en location une ou plusieurs chambres d’hôtes doit déposer une déclaration préalable auprès de la mairie dont dépend son lieu de résidence. Selon que cette activité est exercée à titre principal ou en complément d’une autre, les modalités diffèrent quelque peu. Quoi qu’il en soit, l’immatriculation auprès du CFE (Centre de Formalités des Entreprises) de la chambre de commerce ou d’agriculture (si l’activité est exercée par un agriculteur sur son exploitation) est dans tous les cas indispensable.

Trouvez l’assurance habitation qui vous convient et faites des économies
Je compare

Quelle assurance habitation pour couvrir une activité de location de chambres d’hôtes ?

Même en présence d’une seule chambre d’hôtes, l’assurance multirisque habitation ne couvre pas les risques associés à un hébergement touristique. Ces risques sont nombreux en allant d’une branche d’arbre du parc tombant sur le véhicule des hôtes à la possible intoxication alimentaire suite au petit-déjeuner obligatoirement inclus dans la prestation.

Dans le cadre d’une seule chambre mise à disposition de manière occasionnelle, il est généralement possible de souscrire une extension de garanties à l’assurance multirisque habitation existante. Cet avenant au contrat actuel couvre alors la responsabilité civile de l’habitant.

Lorsque le nombre de chambres augmente ou atteint le maximum des cinq autorisées, il est alors recommandé de souscrire une assurance spécifique. Celle-ci pourra couvrir les dommages spécifiques liés à cette activité, notamment :

  • les vols de fond de caisse,
  • le vol des effets appartenant aux locataires,
  • les vols et dommages des véhicules des locataires garés sur le parking privatif,
  • les risques liés aux activités proposées,
  • les intoxications alimentaires.

Ces risques, les plus fréquents, sont les plus importants à assurer pour votre activité de location de chambres.

Des garanties supplémentaires peuvent également se révéler nécessaires dans le cas d’activités spécifiques comme promenades en bateau, équitation et autres.

Concernant les dommages que l’habitant peut subir de la part des locataires, ceux-ci sont bien évidemment couverts par leur garantie de responsabilité civile.

La souscription d’une telle assurance n’a pas de caractère obligatoire : elle est cependant fortement recommandée dans ce contexte. En effet, la responsabilité du propriétaire peut être engagée suivant les dommages subis. Dans le choix des garanties, il importe également d’apprécier la valeur du mobilier (en faisant appel à un expert ou un antiquaire le cas échéant). Souscrire la garantie contre les pertes financières, en cas de catastrophe naturelle par exemple, peut aussi être judicieux.

Pour assurer votre chambre d’hôtes dans les meilleures conditions possibles, et au meilleur prix, vous pouvez utiliser notre comparateur d’assurances. En quelques minutes, il vous permettra de souscrire à l’assurance qui répond à vos besoins, tout en vous faisant économiser grâce à la souscription en ligne !

Le conseil de François !
Si votre chambre d’hôtes se trouve dans un château, un manoir, ou une demeure classée, il est dans ce cas important d’avoir une assurance spécialisée, les dommages pouvant se révéler bien plus importants.
Comparer les devis habitation
Partager sur
Comparer les devis habitation