MENU
Comparateur d’assurance habitation
Indiquez vos besoins et trouvez l’assurance habitation qui vous convient
Je compare

Un choix déterminé par l’estimation de votre capital mobilier

Avant de garantir vos aménagements extérieurs, commencez par faire une estimation de vos biens mobiliers pour l’assurance et réfléchissez aux risques auxquels ils peuvent être exposés. Votre assureur vous proposera, en fonction de votre capital mobilier soit :

  • « L’option jardin » proposée dans le cadre de l’assurance multirisque habitation. Pour le propriétaire qui ne possède qu’un salon de jardin en PVC, un barbecue et quelques massifs de fleurs, cette solution est généralement suffisante.
  • Un contrat spécifique (vous cultivez des plantes rares sous serre, votre mobilier de jardin possède une valeur élevée).

Il est alors préférable de faire évaluer son patrimoine mobilier par un professionnel et de souscrire un contrat séparé associé à un plafond d’indemnisation suffisant.

Un autre point à vérifier concerne les dommages que vous, votre famille ou vos employés (femme de ménage, jardinier…) peuvent causer à votre jardin et à son contenu. La garantie de responsabilité civile exclut en effet les dommages corporels ou matériels entre assurés du même contrat.

Un liquide corrosif renversé par la femme de ménage sur le coûteux salon de jardin, l’arrosage enterré endommagé par le creusement d’une tranchée trop profonde, ces accidents ne seront pas couverts par les garanties standard. En souscrivant un contrat séparé, vous avez la possibilité d’être assuré pour ces risques et bien d’autres au travers des multiples options proposées.

Enfin, pensez à la surface extérieure à couvrir. La différence entre un grand jardin et un petit parc peut être appréciée différemment par les assureurs, ce qui aura ensuite un impact sur l’indemnisation en cas de sinistre.

Que couvre l’option jardin ?

L’option jardin proposée en option dans le contrat d’assurance habitation protège les extérieurs de votre habitation des dommages causés par :

  • un incendie, une explosion, un acte de vandalisme ;
  • la chute d’un appareil aérien ou le choc d’un véhicule tiers (ex. : un portail cassé suite à une mauvaise manœuvre du voisin) ;
  • une tempête ;
  • une catastrophe naturelle ;
  • la foudre, les surtensions, sous-tensions et courts-circuits affectant les appareils électriques prévus pour l’extérieur ;
  • le bris des serres lorsqu’il est dû à la grêle, à la neige ou à la glace.

En fonction des compagnies d’assurance, l’option jardin couvre :

  • les outils possédés ou loués servant à l’entretien de votre jardin (tronçonneuse, taille-haie, etc.) ;
  • portails, clôtures ;
  • équipements de loisirs (barbecue, trampoline, etc.) ;
  • les arbres et plantes rares ;
  • le mobilier de jardin :
  • l’abri de jardin.

Sachez enfin que votre assurance n’effectuera aucun remboursement en cas de cambriolage, la garantie contre le vol étant peu commune dans le cadre de l’option jardin. Nous vous conseillons de relire les stipulations de votre contrat d’assurance habitation avant d’entreposer vos biens dans votre jardin.

Le conseil d'Hervé !
Une piscine n’est pas couverte par la garantie jardin, cet équipement nécessitant une assurance spécifique. Si vous louez une habitation possédant un jardin ou un parc, le locataire n’est en principe tenu qu’à son entretien courant. Il peut dès lors être judicieux que le propriétaire s’assure pour les risques liés à un dommage portant sur les équipements extérieurs.
Comparer les devis habitation

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    Comparer les devis habitation