Comparateur d’assurance habitation
Indiquez vos besoins et trouvez l’assurance habitation qui vous convient
Partager sur

Lorsque vous souscrivez un contrat d’assurance habitation, il n’est pas rare que l’on vous demande le nombre de pièces de votre logement. Une information importante pour le calcul de votre assurance habitation, qu’il est donc nécessaire de renseigner avec précision avant de demander un devis d’assurance habitation.

Assurance habitation : comment calculer le nombre de pièces d’un logement ?

Comptabiliser les pièces d’un logement au moment de souscrire une assurance habitation peut sembler enfantin, mais il faut toutefois savoir qu’elles ne doivent pas toutes être additionnées et pas toujours de la même manière. D’une manière générale, le calcul du nombre de pièces d’un logement pour l’assurance habitation ne prend en compte que les pièces définies comme étant des « pièces à vivre ». Cela concerne le salon, la salle à manger, les chambres, les bureaux. Il existe par ailleurs une petite subtilité.

Pour la grande majorité des assurances, toute pièce d’une surface supérieure à 30 m2 doit être comptabilisée comme deux pièces. Un salon de 50 m2 équivaut ainsi à deux pièces et non une seule. Ne sont en revanche pas comptabilisées dans le calcul du nombre de pièces pour l’assurance habitation toutes les pièces dites « de service » (cuisine, buanderie, garage, entrée, etc.), ni les pièces d’eau (salle de bain, toilettes), ni les pièces d’une surface inférieure à 9 m2, quelle que soit leur qualification. Ne vous inquiétez pas, le fait qu’elles ne soient pas comptabilisées ne signifie pas pour autant qu’elles ne seront pas assurées.

Taxe foncière : comment calculer le nombre de pièces au sens foncier ?

Le calcul du nombre de pièces au sens foncier diffère du calcul réalisé pour votre assurance habitation ou par votre bailleur. Le nombre de pièces au sens foncier se calcule en fonction de la surface habitable et désigne les espaces séparés : pièces de séjour, de prise de repas ou de coucher : cuisine, salon, salle à manger, chambre, etc.

Les autres pièces telles que les pièces annexes, dégagements, et dépendances incorporées ne doivent pas être prises en compte dans ce calcul pour votre taxe foncière.

Assurance habitation : l’importance de la surface habitable

La surface habitable de votre logement est un des éléments pris en compte pour calculer le montant de la prime d’assurance habitation et le montant du capital garanti. Il apparaît évident que le prix d’une assurance habitation pour un logement de 150 m2 sera supérieur à celui d’une assurance habitation pour un logement de 70 m2. La surface habitable représente la somme des surfaces de plancher de chaque pièce en dehors des surfaces occupées par les murs, cloisons, cages d’escaliers, etc.

Le nombre de pièces et de niveaux intervient également. Toute modification du nombre de pièces ou de la surface habitable nécessite une modification du contrat. Il en est de même lorsqu’une pièce existante change de destination, qu’il s’agisse de combles transformés en chambre ou d’un garage devenu une pièce dédiée au multimédia.

Travaux et assurance habitation : pensez à signaler tout changement du nombre de pièces de votre maison

Vous réalisez des travaux dans votre maison ? Selon les travaux entrepris, vous pourriez être invité à déclarer ces travaux à votre assurance. En pratique, de nombreux travaux impactent en effet la couverture de votre assurance habitation. Même si le changement d’affectation d’une surface de votre habitation n’en change pas la surface, il peut modifier la surface habitable et le nombre de pièces. Le cas le plus fréquent est l’aménagement des combles transformé en chambres et parfois en véritable appartement. C’est aussi le cas, par exemple, avec la transformation d’un garage en pièce à vivre avec remplacement de la porte de garage par une baie vitrée.

Si vous « oubliez » de prévenir votre assureur de la création de ces pièces à vivre supplémentaires, votre MRH ne les couvre pas en cas de sinistre. Le risque est également de ne pas être indemnisé pour les dommages subis par les autres pièces si l’assureur peut prouver que l’origine du sinistre provient des nouveaux aménagements.

Ce sera également le cas si vous modifiez une partie d’une pièce et que vous ne la déclarez pas à votre assureur, comme une cuisine habitable.

Le conseil de François !
Même s’il est important de faire modifier son contrat d’assurance maison pour tout changement dans votre logement, il pourra aussi vous être avantageux de comparer les différentes offres du marché afin de trouver la formule la plus économique, au meilleur prix.
Comparer les devis habitation
Partager sur
Comparer les devis habitation