MENU
Comparateur d’assurance habitation
Indiquez vos besoins et trouvez l’assurance habitation qui vous convient
Comparer
Partager sur

Dégât des eaux : une assurance pour locataire ou propriétaire ?

Dégât des eaux : l’assurance du locataire

Si vous êtes locataire, lors de votre emménagement, vous avez l’obligation de souscrire une assurance multirisque habitation (MRH). Cette obligation est inscrite dans le contrat de location.

En effet, le locataire est responsable des dommages causés au logement pendant la durée du bail. L’assurance locataire couvre notamment les dommages d’incendie, d’explosion et de dégâts des eaux.

Attention toutefois ! Certains dégâts des eaux ne sont pas couverts par l’assurance du locataire lorsqu’ils sont dus à l’humidité, la condensation ou les infiltrations de façade.

Dégât des eaux : l’assurance du propriétaire

En tant que propriétaire bailleur, vous n’êtes pas obligé de souscrire une assurance habitation pour vous protéger contre le dégât des eaux, même si cela est vivement conseillé.

En souscrivant une assurance propriétaire non occupant (PNO) pour un dégât des eaux, vous serez couvert :

  • Si le locataire n’est pas assuré
  • Si les dégâts ne sont pas couverts par l’assurance du locataire
  • Si vous êtes responsable du dégât des eaux
  • Si les dégâts proviennent d’un vice de construction
  • Si le logement est inoccupé
  • Si les dégâts affectent les murs, la toiture, la charpente ou la clôture de la propriété
  • En cas de dégât des eaux chez un locataire ayant donné son congé

La marche à suivre en cas de dégât des eaux chez le locataire

Une déclaration du dégât des eaux de la part du locataire ou du propriétaire ?

Si vous avez un dégât des eaux en tant que locataire, c’est à vous de le déclarer à votre assureur dans les 5 jours suivant le sinistre, que vous soyez responsable ou non. Vous pouvez le faire en ligne, par téléphone ou vous rendre en agence.

Vous devez aussi prévenir le propriétaire, les voisins (si le sinistre semble provenir de chez eux) et le syndic de copropriété au cas où les parties communes sont touchées. Si vous ne pouvez pas faire en ligne de déclaration du dégât des eaux en tant que locataire, vous devez envoyer la déclaration de sinistre du dégât des eaux par courrier recommandé avec avis de réception à votre assureur en précisant :

  • Vos coordonnées et votre numéro de contrat d’assurance
  • La description du sinistre (date, heure, lieu et origine)
  • La liste des biens endommagés et les dégâts provoqués dans le logement
  • Les dégâts causés aux tiers, s’il y en a
  • Les coordonnées des autres victimes, s’il y en a

Le constat amiable dégât des eaux

Le constat amiable dégât des eaux n’est pas obligatoire, mais il est fortement recommandé. Mis à jour par la convention IRSI (Indemnisation et Recours des Sinistres Immeuble), il permet de faciliter la gestion du sinistre. Si vous êtes locataire, vous devez remplir ce formulaire :

  • Avec le syndic de copropriété, si vous louez dans une copropriété et si seul votre logement est touché
  • Avec le propriétaire ou le gérant de l’immeuble, si vous louez dans un immeuble locatif et si seul votre logement est sinistré
  • Avec le voisin, si le logement de ce dernier est affecté, que l’origine du sinistre vienne de chez lui ou non.

Le constat amiable dégât des eaux est constitué de plusieurs feuillets. Une fois que le constat est rempli, vous devez le joindre à votre déclaration locataire du dégât des eaux et envoyer le tout à votre assurance, aux assurances des parties adverses et au propriétaire.

Que fait l’assureur en cas de dégât des eaux chez le locataire ?

En cas de dommages mineurs, l’assureur peut régler le sinistre rapidement, sans expertise. Il envoie un courrier précisant le montant de l’indemnisation du dégât des eaux dans un délai d’un mois.

L’assureur peut néanmoins décider d’envoyer un expert en cas de dommages dont le montant est supérieur à 1 600€. L’expertise a pour but d’évaluer les dommages et de trouver l’origine du dégât des eaux chez le locataire. Celui-ci doit alors justifier les dommages subis en conservant les objets détériorés par le sinistre et rassembler les pièces identifiant les biens endommagés (photos, factures, bons de garantie, etc.).

Il peut aussi demander des devis de remise en état à des professionnels. Les travaux de remise en état avant expertise doivent être autorisés par l’assurance.

Dégât des eaux chez le locataire : qui paye ? Qui est responsable ?

Lors d’un dégât des eaux chez un locataire, qui paye ? Pour répondre à cette question, il faut déterminer qui est responsable.

Dégât des eaux chez le locataire non responsable : que doit faire le propriétaire ?

En tant que propriétaire, vous êtes tenu de livrer un logement en bon état à votre locataire. De plus, vous devez assurer toutes les réparations nécessaires (autres que celles qui incombent au locataire) pendant la durée du bail.

Cela signifie que, si un dégât des eaux pour lequel le locataire est non responsable survient, à cause d’une plomberie vétuste par exemple, vous serez directement responsable. C’est donc votre assurance qui couvrira les dommages.

Mais que se passe-t-il si le dégât des eaux est non déclaré par le locataire ? En fait, si vous êtes responsable du sinistre et que le locataire ne déclare rien et tente même d’effectuer les réparations sans votre accord, vous n’aurez pas à le rembourser.

Dégât des eaux chez le locataire responsable

Si vous êtes locataire, vous devez entretenir les équipements mis à votre disposition. Car si un sinistre provient d’un défaut d’entretien ou d’une mauvaise utilisation des équipements, vous devrez prendre en charge un dégât des eaux en tant que locataire responsable. C’est donc votre assurance habitation locataire qui sera sollicitée.

Dégât des eaux : le voisin est responsable

Votre locataire peut aussi être affecté par un dégât des eaux survenu chez un voisin. C’est alors l’assurance du voisin qui prend en charge le sinistre.

Depuis juin 2018, la convention d’Indemnisation et de Recours des Sinistres Immeubles (IRSI) remplace la CIDRE et détermine les modalités de gestion des sinistres à plusieurs lorsque le montant des dommages est inférieur à 5 000€.

  • Si le montant est inférieur à 1 600€ HT, c’est l’assureur du voisin qui verse les indemnisations.
  • Si le montant est compris entre 1 600€ HT et 5 000€ HT, la compagnie d’assurance du voisin réalise une expertise pour le compte des différents assureurs impliqués.

Responsabilité du dégât des eaux : les autres cas

Si l’origine du dégât des eaux qui touche votre locataire est située dans les parties communes de l’immeuble, c’est l’assurance de la copropriété qui doit marcher.

Le dégât des eaux peut aussi provenir d’un défaut de construction de l’immeuble. Dans ce cas, la responsabilité du constructeur est engagée si le sinistre survient dans les 10 ans suivant la livraison de l’immeuble.

Défaut d’assurance habitation en cas de dégât des eaux chez le locataire : quels recours ?

Dégât des eaux chez le locataire non assuré

En cas de dégât des eaux chez un locataire non assuré, l’assurance du propriétaire peut fonctionner. Elle indemnisera les victimes et remettra le logement en état. Néanmoins, si votre locataire n’a pas souscrit d’assurance habitation et qu’il était responsable du sinistre, vous êtes en droit de lui demander de vous rembourser.

S’il était précisé dans le bail que le locataire avait l’obligation de souscrire une assurance, vous pouvez lui réclamer une attestation d’assurance. Si votre locataire ne peut pas vous la fournir parce qu’il n’était pas assuré, il a un mois pour se mettre en règle. Passé ce délai, le locataire s’expose à une procédure d’expulsion.

Dégât des eaux chez le locataire : le propriétaire n’est pas assuré

En cas de dégât des eaux chez le locataire, si vous êtes propriétaire responsable mais pas assuré, vous pourriez ne pas être indemnisé.

L’assureur du locataire peut accepter de prendre en charge les dommages s’ils ne dépassent pas 1 600€, dans le cadre de la convention IRSI. Il est aussi possible que, en tant que copropriétaire, vous soyez couvert par l’assurance de l’immeuble.

Dégât des eaux chez un locataire non responsable : et si le voisin n’est pas assuré ?

Un dégât des eaux chez un locataire non responsable est survenu et le voisin n’est pas assuré ? Dans le cadre de la convention IRSI, si le montant des dégâts est inférieur à 1 600€, vous pouvez en tant que locataire être indemnisé par l’assureur du voisin.

En cas de montant supérieur, votre assureur peut s’adresser à celui du propriétaire du logement loué par le voisin. Si vous bénéficiez d’une garantie protection juridique incluse dans votre contrat d’assurance habitation, vous pourrez profiter d’une assistance dans le cadre d’un accord amiable avec le voisin responsable ou le propriétaire du logement de ce dernier.

Souscrivez la couverture habitation idéale avec lesfurets

Il n’y a pas que les dégâts des eaux qui peuvent endommager votre logement : les incendies ou autres catastrophes naturelles peuvent à tout moment provoquer de sérieux dommages à votre intérieur ou votre extérieur. Afin d’anticiper et se couvrir au maximum, n’hésitez pas à souscrire une assurance habitation sur lesfurets.

Le conseil d'Hervé !
Grâce à notre formulaire dédié, détaillez vos besoins et les caractéristiques de votre logement afin que nous puissions vous proposer les offres d’assurance habitation les plus adaptées à votre profil, notamment en termes de garanties, de franchises, de prix…
Comparer les devis habitation
Partager sur

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    Comparer les devis habitation