MENU
Comparateur d’assurance habitation
Indiquez vos besoins et trouvez l’assurance habitation qui vous convient
Comparer
Partager sur

Catastrophe naturelle et sécheresse, comment se couvre-t-on ?

Afin d’être en mesure de prétendre à une indemnisation de sécheresse en cas de catastrophe naturelle, la première condition est d’être assuré contre un risque de catastrophe naturelle. Pour ce faire, vous pouvez opter pour une souscription spéciale ou adhérer à un contrat qui l’inclut de manière automatique à l’instar d’une assurance multirisques habitation.

Toutefois, si vous souhaitez obtenir une indemnisation, il faudra nécessairement qu’un arrêté interministériel de catastrophe naturelle ait été adopté puis publié par le gouvernement avant d’envisager de monter un dossier de déclaration de sécheresse en cas de catastrophe naturelle. En fait, il faut qu’il y ait état de catastrophe naturelle et de sécheresse pour pouvoir faire jouer votre indemnisation.

Cet arrêté sécheresse de catastrophe naturelle indique notamment les périodes au cours desquelles la sécheresse a eu lieu, les zones géographiques touchées ainsi que la nature des dommages occasionnés.

Indemnisation sécheresse de votre garantie catastrophe naturelle : dans quels cas ?

Si vous êtes victime de dégâts dus à la sécheresse comme des fissures sur votre maison, que vous soyez locataire ou propriétaire, vous bénéficiez d’une couverture au titre de la garantie catastrophe naturelle si vous avez souscrit une assurance multirisques habitation.

Comme vu précédemment, il est fondamental qu’un arrêté interministériel paraisse au Journal Officiel en constatant l’état de catastrophe naturelle dans votre commune, zone géographique ou département. Si vous faites partie des victimes déplorant des dégâts, votre indemnisation sécheresse en cas de catastrophe naturelle servira notamment à couvrir les dommages dus aux mouvements de terrain occasionnés par la sécheresse et la réhydratation des sols.

Dans le cadre de votre indemnisation sécheresse en cas de catastrophe naturelle, votre garantie prendra en charge :

  • Les dommages matériels directs aux bâtiments, y compris la valeur à neuf si toutefois elle est prévue dans le contrat
  • Les frais d’études géotechniques utiles à la remise en état des biens garantis
  • Les fondations et murs de soutènement de l’habitation
  • Les murs de clôture, le matériel à l’extérieur uniquement si ces biens sont couverts par une extension de garantie dans le contrat.

En revanche, les éléments suivants ne seront pas pris en compte par la garantie :

  • Les frais de déplacement, de relogement, la perte d’usage, la perte de loyers, le remboursement de la cotisation d’assurance dommages ouvrage ainsi que les pertes indirectes
  • Le remboursement des honoraires d’experts d’assurés
  • Les frais d’études géotechniques ou autres utiles à la justification ou l’instruction de la procédure aboutissant à la constatation de l’état de catastrophe naturelle par l’arrêté interministériel
  • Les plantations, arbres, végétaux et terrain

Vous pouvez toutefois envisager de demander une extension de garantie afin de couvrir ces dommages et recevoir malgré tout une indemnisation sécheresse en cas de catastrophe naturelle.

Déclaration de sécheresse en cas de catastrophe naturelle : comment procéder ?

Si vous avez constaté des dommages engendrés par les problèmes de sécheresse et de chaleur, vous allez devoir dans un premier temps effectuer une déclaration de sécheresse en cas de catastrophe naturelle auprès de votre assureur au plus tard dans les dix jours qui suivent la parution de l’arrêté interministériel au Journal Officiel et lui transmettre également un état estimatif des pertes.

Notez toutefois qu’il vous appartient de prendre toutes les mesures nécessaires afin d’éviter l’aggravation des dommages. Ainsi, si vous devez procéder à des réparations urgentes, pensez à bien conserver tout justificatif utile à votre dossier : photographies, factures, etc.

Un expert sera chargé de constater et d’évaluer les dégâts sur place à la suite de votre déclaration de sécheresse en cas de catastrophe naturelle. Votre assureur sera dès lors en mesure de vous proposer une indemnisation.

Quelques modèles de lettres de déclaration de sécheresse à votre assurance

Bien que vous puissiez réaliser vos démarches auprès de votre assureur par téléphone, nous vous recommandons vivement d’envoyer un courrier en recommandé avec avis de réception à votre assureur sans oublier d’y joindre tous les justificatifs utiles afin de pouvoir conserver une trace de votre déclaration.

Voici deux modèles de lettres de déclaration d’un sinistre de sécheresse à envoyer à votre assurance. Nous vous partageons ici les textes à intégrer, qu’il vous appartiendra d’adapter à votre situation.

  • « Madame, Monsieur,
    Par la présente, je vous informe avoir été victime de la sécheresse reconnue comme catastrophe naturelle par l’arrêté ministériel (numéro) paru au Journal Officiel le (date).
    Comme vous pourrez le constater sur les photos annexées, j’ai notamment subi les dégâts suivants :
    (Expliquez en détail tous les sinistres consécutifs à la sécheresse pouvant donner lieu à une indemnisation)
    Ayant souscrit une assurance habitation multirisques sous le numéro (numéro d’assurance) auprès de votre organisme afin de couvrir d’éventuels dégâts dans mon habitation sise (adresse), je vous saurais gré de bien vouloir organiser une rencontre avec votre expert afin qu’il puisse constater les éléments cités afin de pouvoir être rapidement indemnisé.
    Veuillez également trouver en pièce jointe l’état estimatif des bien endommagés ainsi que des pertes subies afin que vous puissiez envisager un versement de provision au plus tard dans les trois mois qui suivent la réception de ce courrier. »
  • « Madame, Monsieur,
    La construction sise (adresse) connaît des désordres qui paraissent être consécutifs à la sécheresse. En l’occurrence (décrivez ici les fissures que vous avez pu constater à la suite de la sécheresse et ajoutez au courrier un maximum de justificatifs comme des photos).
    Ces désordres sont apparus en date du (date). Cette date correspond à la période de sécheresse décrite dans l’arrêté interministériel (numéro) paru au Journal Officiel le (date) reconnaissant l’état de catastrophe naturelle sur la commune où se situe notre bien.
    À court terme, ces désordres risqueraient de (indiquez ici les conséquences prévisibles : infiltration d’eau dans les murs, sur la charpente, etc.)
    (Si vous devez ou avez dû réaliser des travaux urgents afin d’éviter l’aggravation de la situation, rajoutez ceci) Vous trouverez ci-jointes les factures des frais occasionnés afin de prévenir immédiatement l’aggravation de la situation.
    Je reste par ailleurs disponible pour tout rendez-vous que vous pourriez proposer afin de recevoir votre expert.
    En attendant l’aboutissement complet de ce sinistre, je sollicite auprès de votre organisme le versement de (montant) à titre de versement provisionnel afin de pouvoir faire face aux travaux que j’ai dû engager/ que je vais devoir engager. »

Indemnisation sécheresse : quels sont les délais en cas de catastrophe naturelle ?

L’indemnisation sécheresse en cas de catastrophe naturelle qui fait suite à votre déclaration de sécheresse peut se dérouler de plusieurs façons.

En fonction de la date de remise de l’état estimatif de vos biens endommagés, de l’urgence de la situation et suivant la date de l’arrêté de catastrophe naturelle, vous aurez la possibilité de prétendre à une provision sur votre indemnité dans les trois mois qui suivent votre demande. Le reste de l’indemnisation de l’assurance en cas de catastrophe naturelle, quant à lui, doit être versé dans les trois mois qui suivent la date de remise de l’état.

En attendant votre indemnisation sécheresse en situation de catastrophe naturelle, veillez à préserver vos biens autant que possible et à conserver tout justificatif (vidéo, photo, facture, etc.) relatif à d’éventuelles réparations urgentes.

Qu’en est-il de la franchise ?

Avant de pouvoir percevoir votre indemnité, il faudra vous acquitter d’une franchise prévue à votre contrat auprès de votre assureur. Cette dernière, fixée par le code des assurances, est de minimum 1 520 euros pour les bâtiments à usage d’habitation.

Nous attirons toutefois votre attention sur le fait que le montant de cette franchise peut être largement supérieur si votre commune de résidence ne s’est pas dotée d’un PPR (Plan de Prévention des Risques) et qu’un ou plusieurs arrêtés ont déjà été pris sur la commune pour constater l’état de catastrophe naturelle. Le montant de la franchise sera ainsi doublé au troisième arrêté constatant la catastrophe, triplé au quatrième et quadruplé pour les arrêtés suivants.

Et si les dommages dus à la sécheresse engagent la garantie décennale du constructeur ?

Si votre maison est en construction ou qu’elle a moins de 10 ans et qu’elle a subi des dommages dus à la sécheresse, vous avez la possibilité de demander la mise en œuvre de la garantie décennale de votre constructeur, notamment si vous constatez des fissures ou dans les cas les plus extrêmes un effondrement.

En effet, l’article 1792 du Code Civil prévoit que le constructeur est responsable durant 10 ans des éventuels vices de construction ou dommages résultant d’un vice du sol et compromettant sa solidité ou susceptible d’affecter l’un de ses éléments constitutifs ou d’équipement.

Sachez qu’en engageant la garantie décennale de votre constructeur, les dommages que vous aurez subis ne seront évidemment pas pris en charge par votre assureur habitation au titre de la garantie catastrophe naturelle et de la déclaration sécheresse.

Votre constructeur a toutefois la possibilité de s’exonérer de sa responsabilité s’il parvient à prouver que la sécheresse présente des caractères d’imprévisibilité et d’irrésistibilité de la force majeure. Dans ce cas présent, vous aurez bien entendu la possibilité d’avoir recours à votre garantie catastrophes naturelles auprès de votre assureur.

Souscrire votre contrat d’assurance habitation via lesfurets

Afin de choisir la formule d’assurance habitation qui vous convient le mieux, faites confiance à lesfurets et accédez directement en ligne à notre comparateur d’offres en assurance habitation.

Le conseil d'Hervé !
Renseignez vos besoins par l’intermédiaire du formulaire dédié et nous les prendrons en compte afin de vous proposer les meilleures offres adaptées à votre situation. N’hésitez plus, comparez et économisez !
Comparer les devis habitation
Partager sur

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    Comparer les devis habitation