mrh
mrh
canape
plante
Comparateur d’assurance habitation
Indiquez vos besoins et trouvez l’assurance habitation qui vous convient
Comparer

Logo Avis Vérifiés

Rapide, clair, précis et complet. J'ai signé mon contrat en moins de 20 minutes, sans prise de tête. Patrick


L’assurance habitation en location meublée : le guide complet

Que vous soyez propriétaire ou locataire d’un logement meublé, la question de l’assurance se pose : faut-il en souscrire une ? Le cas échéant, quels sont les paramètres à prendre en compte pour bien choisir son assurance habitation en location meublée ? Lesfurets vous aide à comprendre le fonctionnement de l’assurance habitation pour un meublé.

Type de logement

par Olivia Chabas • mis à jour le

Partager sur :
L’assurance habitation en location meublée : le guide complet

Assurance habitation pour une location meublée : est-ce obligatoire ?

Pour répondre à cette question, il faut commencer par distinguer le propriétaire bailleur (qui propose le bien à la location) et le locataire (qui occupe le logement). En effet, l’obligation relative à l’assurance habitation en location meublée diffère en fonction de la personne concernée.

L’obligation d’assurance habitation concernant le propriétaire bailleur

Le propriétaire n’a aucune obligation de souscrire une assurance pour sa location meublée, sauf si celle-ci est intégrée à une copropriété. Dans ce cas particulier, il doit justifier au minimum d’une garantie responsabilité civile afin de couvrir les dommages que les équipements de son logement pourraient causer sur les biens voisins en période de vacance locative.

Le conseil de François !
Le conseil de François !

Néanmoins, en tant que bailleur, vous avez tout intérêt à protéger votre bien immobilier en location en vous dotant d’une assurance propriétaire non occupant. Celle-ci a deux avantages : pallier les manquements des assurances existantes (celles du locataire et de la copropriété) et couvrir le logement lorsqu’il n’est pas occupé.

L’obligation d’assurance habitation concernant le locataire

Le locataire est contraint de souscrire une assurance habitation pour son logement meublé dès lors qu’il l’occupe à titre de résidence principale. Cette obligation découle de la loi Alur de 2014.

En tant que locataire, vous devez vous protéger à minima contre les risques locatifs et couvrir votre responsabilité civile. En guise de justificatif, le bailleur peut vous demander de lui fournir une attestation annuelle. À défaut, il est en droit de souscrire une assurance habitation en location meublée à votre place et d’en répercuter le coût sur le montant du loyer, voire, dans les cas extrêmes, de résilier le bail.

Notez que les logements de fonction et les locations saisonnières ne sont pas concernés par cette obligation.

Location meublée et assurance habitation : quel contrat choisir ?

Le type de contrat à choisir dépend d’une part des obligations applicables à chaque individu, et d’autre part des risques à couvrir.

Location meublée : l’assurance adaptée au propriétaire bailleur

Dès lors que vous louez un logement (meublé ou non), vous êtes responsable de la sécurité de votre locataire et des tiers. Certes, l’obligation d’assurance à laquelle est soumis l’occupant du bien immobilier vous protège, mais, trop souvent, cette couverture est insuffisante : le locataire peut être mal assuré pour tel ou tel sinistre. Idem pour ce qui est de l’assurance souscrite par la copropriété.

En tout état de cause, il est recommandé de souscrire une assurance habitation en location meublée spécifique : une assurance propriétaire non-occupant. Celle-ci offre une couverture étendue, semblable à celle d’un contrat multirisque traditionnel, englobant à la fois les risques locatifs, la protection des biens mobiliers, la garantie « recours des locataires », etc.

C’est d’autant plus important lorsque le logement est vacant. De fait, même inoccupé, votre bien reste exposé à de nombreux risques – et vous ne pouvez pas compter sur l’assurance du locataire. Un contrat adapté permet de protéger votre bien, mais aussi de vous prémunir contre les dommages causés aux logements voisins, par exemple en cas de fuite d’eau ou d’incendie.

Location meublée : les choix offerts au locataire

Comme indiqué plus haut, le locataire est dans l’obligation de souscrire un contrat de base. L’assurance du locataire en meublé doit comprendre au minimum la garantie responsabilité civile locative, aussi appelée « garantie des risques locatifs ». Toutefois, cette couverture ne concerne que les dommages matériels occasionnés au logement, et non les biens de l’occupant, ni les dommages causés aux tiers. Pour cette raison, il est indispensable d’ajouter des garanties « recours des voisins et des tiers » et « dommages aux biens ».

D’autres garanties, facultatives, peuvent être incorporées à l’assurance habitation du locataire : vol, dégâts électriques, bris de vitre, protection juridique, etc.

Le conseil de François !
Le conseil de François !

Il faut également tenir compte du type de logement. De fait, l’assurance habitation pour un appartement meublé répond à des besoins différents de celle qui prévaut pour une maison. Autre exemple : l’assurance habitation pour une chambre meublée, chez l’habitant, n’est pas nécessaire lorsque le propriétaire dispose d’une garantie « villégiature » intégrée à son propre contrat multirisque.

Trouvez l’assurance habitation qui vous convient et faites des économies
Je compare

Quel est le prix d’une assurance pour une location meublée ?

Combien coûte une assurance habitation en meublé ?

Vous vous demandez combien coûte une assurance habitation pour une location meublée ? Difficile de donner un prix moyen tant il existe de variations entre les tarifs appliqués par les assureurs. Ceux-ci tiennent compte de trois grands paramètres pour évaluer le risque et, in fine, pour fixer les montants des cotisations :

  • Le logement : typologie, localisation, superficie, nombre de pièces, risques climatiques, niveau de sécurité de l’immeuble et/ou du quartier… De sorte que les différences tarifaires entre l’assurance habitation d’un studio meublé à Paris et celle d’une maison dans la Creuse peuvent être extrêmement importantes.
  • Le statut de l’assuré : s’il est propriétaire non occupant ou locataire, en fonction de ses antécédents, etc.
  • Les critères spécifiques de l’assureur, en particulier sa politique tarifaire.

Comment comparer les prix des assurances pour une location meublée ?

Pour trouver l’assurance habitation en location meublée qui correspond à vos besoins de propriétaire bailleur ou de locataire, la solution idéale reste de comparer les offres des assureurs. Une fois confronté(e) à différents devis, vous devrez être attentif(ve) à de nombreux éléments : garanties incluses, montant de la prime d’assurance, franchises, modes et plafonds d’indemnisation, etc.

Sur lesfurets, nous vous proposons un comparateur pratique pour obtenir des devis d’assurance habitation et les comparer d’un coup d’œil. Il vous suffit d’apporter les précisions demandées et de vous laisser guider. Par exemple, pour un appartement, vous devrez indiquer :

  • L’étage
  • Le statut de l’assuré (propriétaire ou locataire)
  • Le type de location (meublée ou non)
  • L’adresse du logement
  • La surface habitable
  • Le nombre de pièces
  • Les prestations et équipements
  • La présence d’un gardien ou d’une alarme, etc
Le conseil de François !
Le conseil de François !

N’hésitez pas à employer notre comparateur d’offres d’assurance habitation pour trouver la bonne assurance et protéger votre location meublée !

Les avis de nos clients
Avis
Partant pour la meilleure assurance habitation ?
canape
plante