Comparateur d’assurance habitation
Indiquez vos besoins et trouvez l’assurance habitation qui vous convient
Comparer
Partager sur

Louer un logement vide ou un logement meublé, des règles très différentes

Louer un logement vide est la pratique la plus courante. Pour le bailleur, cette solution est la plus simple puisque la location se limite à mettre à disposition une surface habitable.

Le meublé est cependant plus rentable pour le bailleur car il peut demander un loyer supérieur de 15 à 30%.

Pour ce qui est des différences en matière de gestion, tout commence au niveau du bail :

  • La durée de location est au minimum de 3 ans pour un logement vide contre 1 an pour un meublé. Pour les étudiants, c’est 9 mois.
  • Le dépôt de garantie est d’un mois pour un logement vide. Il est de 2 mois pour un meublé.
  • Le préavis du locataire est de 3 mois dans un logement vide, et il est d’un mois pour un meublé.
  • Le préavis du bailleur est dorénavant d’un mois pour un meublé ou pour une location nue (loi Macron en habitation).

Des avantages fiscaux pour les meublés

D’un point de vue fiscal, le logement meublé est nettement plus avantageux pour le bailleur.

Contrairement à la location vide qui génère des loyers imposables au titre des revenus fonciers, ceux de la location en meublé sont considérés comme des bénéfices industriels et commerciaux (BIC).

En dessous de 32 600€ de revenus annuels, c’est le régime du micro-BIC qui s’applique avec à la clé un abattement de 50%.

Au cas où les charges dépassent cet abattement forfaitaire, le bailleur peut opter pour le régime réel permettant de déduire bien plus d’éléments comme les intérêts d’emprunt et l’amortissement du bien.

Location vide ou meublée, quelle assurance ?

L’assurance habitation en location meublée et non meublée pour locataire

Que vous soyez locataire d’un logement vide ou meublé, l’assurance habitation est obligatoire. Si, avant la loi Alur du 24 mars 2014, l’assurance habitation pour logement meublé était facultative, elle est désormais exigée pour tous les locataires restants au moins 8 mois par an dans le logement.

L’article 7 de la loi n°89-462 du 6 juillet 1989 oblige un locataire de s’assurer au minimum contre les risques locatifs (assurance couvrant les dommages causés par un incendie, une explosion ou un dégât des eaux). Cette loi sur l’assurance habitation pour locataire meublé et non meublé permet même au propriétaire de contracter la garantie risques locatifs pour son locataire s’il ne l’a pas fait, et d’inclure son prix au montant du loyer.

Si, lors de la remise des clés ou de la reconduction de votre bail annuel, vous ne remettez pas une preuve que vous êtes couvert par une assurance habitation en meublé ou non meublé, votre propriétaire peut vous mettre en demeure. Au bout d’un mois sans réponse, il peut souscrire l’assurance à votre compte, et même majorer son prix jusqu’à 10% du montant de la prime, pour se dédommager des démarches.

Si aucune assurance (assurance habitation pour appartement meublé, assurance habitation pour studio meublé ou autre selon votre type de logement) n’a été souscrite passée la mise en demeure, le propriétaire a le droit de résilier le bail et de démarrer une procédure d’expulsion.

Attention ! L’assurance habitation locataire en meublé obligatoire (ou non meublé) ne couvre ni vos propres biens endommagés, ni les dommages que vous pouvez causer à autrui (par exemple un voisin). Il est recommandé aux locataires de souscrire plutôt une assurance multirisque habitation.

Vous souhaitez en savoir plus sur l’étendue de la couverture d’une assurance habitation pour locataire ? Suivez le guide !

L’assurance habitation en location meublée et non meublée pour propriétaire

Pour les propriétaires, l’assurance habitation n’est en principe obligatoire qu’en cas de logement situé dans une copropriété. Il est néanmoins conseillé de souscrire une assurance habitation propriétaire non occupant.

L’assurance PNO couvre en général :

  • La garantie des risques locatifs
  • La garantie des biens mobiliers pour une location meublée (souscrire une assurance habitation en meublé pour propriétaire est donc très recommandé)
  • La garantie « recours des locataires » et/ou « trouble de jouissance »
  • La garantie « recours des voisins et des tiers »

Cette assurance propriétaire non occupant est particulièrement utile pour des logements souvent vacants, ou si votre locataire n’a souscrit que l’assurance obligatoire minimum. Il peut être également intéressant de demander l’intégration d’une garantie vol dans votre assurance habitation pour location meublée.

Trouvez votre assurance habitation en logement meublé ou non meublé sur lesfurets

Sur lesfurets, utilisez notre comparateur d’offres assurance habitation en ligne afin d’accéder aux contrats adaptés à votre type de logement (meublé, vide) et à votre propre situation (propriétaire non occupant, locataire en meublé ou non meublé). Comparez alors les garanties, les exclusions, les prix ou encore les franchises appliquées afin de faire le bon choix.

Comparer les devis habitation
Partager sur
Comparer les devis habitation