Comparateur d’assurance habitation
Indiquez vos besoins et trouvez l’assurance habitation qui vous convient
Comparer
Partager sur

Faut-il compter une salle de bains, une mezzanine, une véranda ? Quel impact pour votre prime d’assurance ? Voici l’essentiel à retenir avec lesfurets afin de calculer le nombre de pièces de votre habitation en toute facilité !

Pourquoi déclarer le nombre de pièces pour votre assurance habitation ?

Le nombre de pièces est un indicateur utilisé par votre assureur pour mieux estimer à la fois la taille et la valeur de votre logement. De fait, une habitation spacieuse, dotée de nombreuses pièces, n’exige pas le même niveau de garantie et le même plafond de remboursement qu’un studio ou un petit appartement.

C’est la raison pour laquelle une demande de devis assurance habitation suppose, le plus souvent, de calculer et renseigner le nombre de pièces dans le logement. L’assureur ne va bien sûr pas se baser uniquement sur cette information pour définir le montant de votre future cotisation. Vous devrez aussi lui indiquer, par exemple :

  • La surface habitable totale du bien en mètres carrés ;
  • La présence éventuelle de dépendances et terrains extérieurs ;
  • Le nombre d’occupants de la maison.
Le calcul exact du nombre de pièces sera déterminant pour la qualité de votre multirisques habitation. Un chiffre erroné vous exposerait à des conséquences dommageables.
  • Vous avez déclaré un nombre de pièces inférieur à la réalité ? Le montant de l’indemnisation en cas de sinistre pourrait être bien inférieur au montant de votre préjudice. Une déclaration largement inexacte pourrait même justifier la nullité du contrat signé.
  • Vous avez déclaré des pièces en trop grand nombre ? Vous vous exposez alors à une cotisation inutilement élevée.
Trouvez l’assurance habitation qui vous convient et faites des économies
Je compare

Comment calculer le nombre de pièces d’un appartement ou une maison ?

Toutes les pièces d’une maison ne constituent pas nécessairement de vraies « pièces » aux yeux d’un assureur. Pour déterminer si un espace du logement doit être pris en compte ou non, le premier critère déterminant est sa surface totale, selon les mêmes règles qu’une annonce de mise en vente immobilière. En effet une pièce standard, pour une compagnie d’assurance, doit avoir :

  • Une surface de 9 m² au minimum et de 30 m² au maximum;
  • Une hauteur sous plafond d’au moins 1,80 mètre.

Cette règle permet déjà d’éliminer de nombreux recoins du logement, comme :

  • Les cagibis ;
  • Les placards et dressings ;
  • Une mezzanine n’ayant pas la hauteur sous plafond requise ;
  • L’entrée ;
  • Le couloir ;
  • Un débarras ;
  • Toute autre pièce trop exiguë…

Ne sont également pas comptabilisées l’ensemble des pièces d’eau et de service. Cela inclut principalement les toilettes, la salle de bains et la cuisine.

Certains assureurs, enfin, peuvent ne pas tenir compte non plus des pièces intégrées au logement, mais ne faisant pas partie de l’espace « à vivre ». C’est le cas par exemple :

  • De la buanderie ;
  • Du cellier ;
  • Du garage ;
  • Du grenier ;
  • Du sous-sol ;
  • Des balcons et terrasses.

Pour ne pas commettre une erreur, suivez attentivement les indications du formulaire de demande de devis. Chaque type de pièce à comptabiliser est labellisé, et permet donc de ne rien oublier.

Dépendances et surfaces extérieures

Les dépendances désignent l’ensemble des bâtiments et structures indépendants du logement lui-même, mais situés sur le même terrain ou à proximité immédiate. Il peut s’agir, entre autres, d’un abri de jardin, d’un hangar agricole ou encore d’une simple terrasse.

La prise en compte des dépendances dans une multirisques habitation dépend des conditions proposées par l’assureur. Trois cas peuvent typiquement se présenter :

  • Les dépendances ne sont pas couvertes par la police d’assurance. Un contrat spécifique doit alors être souscrit pour cette partie de votre propriété (garantie jardin ou dépendances).
  • La garantie des dépendances est disponible sur option. Vous devrez, dans ce cas, confirmer votre volonté de souscrire cette option lors du renseignement de la demande de devis, et préciser les biens à couvrir (type de dépendance, nombre, surface…).
  • La garantie des dépendances, enfin, peut être intégrée d’office au contrat. Ce sera typiquement le cas des formules haut-de-gamme, type « Intégrale » ou « Premium ».

Pièces de plus de 30 m²

Si une pièce de la maison fait plus de 30 m², l’assureur va considérer qu’elle compte double. À titre d’exemple, un grand séjour d’une surface de 45 m² devra donc être considéré comme deux pièces dans votre demande de devis.

Si vous disposez d’une cuisine ouverte sur le séjour, sa surface devra, cette fois, être prise en compte.

Que faire si des travaux modifient le nombre de pièces ?

La réalisation de travaux peut avoir pour effet d’agrandir la surface totale du logement et de modifier le nombre de pièces. Dans ce cas, il est important de prévenir votre assureur. Ce dernier, d’une part, pourra prendre en compte la modification de la valeur de votre bien pour le couvrir à une hauteur appropriée. Surtout, il tiendra compte de la modification du risque dû au changement du nombre de pièces.

La rédaction d’un avenant au contrat d’assurance habitation permettra de modifier le descriptif du bien et de réviser le montant de la prime annuelle.

Trouver l’assurance habitation adaptée à votre logement avec lesfurets

Quel assureur sera prêt à vous offrir les meilleures conditions pour une grande maison de dix pièces ou un simple studio ? Un rapide passage par le comparateur d’assurance habitation lesfurets est le meilleur moyen de le savoir.

Le conseil de François !
Renseignez les différentes caractéristiques de votre bien et de votre propre profil en quelques secondes : vous accéderez ensuite à une pré-sélection des contrats les plus compétitifs et avantageux.
Comparer les devis habitation
Partager sur
Comparer les devis habitation