MENU

Les causes d’incendies domestiques les plus fréquentes

De nombreuses situations peuvent générer un incendie. Voici les plus classiques :

  • Une installation électrique défectueuse, vétuste ou inadaptée : des câbles trop anciens, des fils réparés sommairement, une surchauffe liée à une demande trop élevée en électricité, des branchements de multiprises en cascade… Environ 25% des incendies seraient liés à l’installation électrique.
  • L’inflammation d’objets ou de produits se trouvant à proximité d’une source de chaleur. Les lampes halogènes et les radiateurs électriques touchant un tissu d’ameublement ou du linge sont responsables de nombreux départs de feu.
  • L’utilisation du barbecue. Braises qui s’envolent, alcool et charbon de bois pour allumer le feu font partie des causes d’incendie les plus fréquentes l’été.
  • Une simple cigarette mal éteinte peut suffire à enflammer une maison ou un immeuble.
  • Un ventilateur ou le souffle d’un chauffage peuvent disséminer des particules provoquant un incendie en cas de contact avec un tissu ou du papier.
  • La cheminée mal entretenue est à l’origine de nombreux incendies domestiques, et ce malgré l’obligation qui est faite de procéder à un ramonage au moins une fois par an. En cas d’incendie, l’assureur peut réduire ou refuser l’indemnisation des dégâts subis par l’assuré si l’origine est une cheminée pas ou mal ramonée.
  • Les feux de cuisine représentent 20 % des incendies domestiques. Une course rapide ou une conversation téléphonique qui s’éternise peuvent faire oublier la poêle sur le feu ou la friteuse.
  • Les bougies oubliées, les briquets et les allumettes à portée des enfants sont autant de négligences pouvant provoquer des incendies.

Comment se protéger des incendies domestiques ?

Depuis le 8 mars 2015, chaque habitation doit être équipée d’au moins un détecteur avertisseur autonome de fumées (DAAF) normalisé CE NF-EN 14604.

Pour les logements à plusieurs niveaux (duplex, maisons), la loi en impose un par étage. Si l’achat et son installation sont à la charge du propriétaire, il appartient au locataire de veiller à son entretien et à son bon fonctionnement : vérifier le voyant de mise sous tension, remplacer régulièrement les piles et procéder à un test régulier du détecteur.

Outre équiper son logement, d’un détecteur de fumée, d’un disjoncteur automatique ou encore d’un extincteur, il convient de :

  • Demander à des professionnels de vérifier votre installation électrique mais aussi la chaudière, les arrivées de gaz et la climatisation.
  • Ne jamais laisser sans surveillance la cuisson de vos plats ou le barbecue. Même si vous devez vous absenter « 1 minute », éteignez la plaque de cuisson et éloignez tous les produits inflammables.
  • D’éviter de fumer dans votre lit et de veiller à jeter des mégots bien éteints dans la poubelle.
  • Vérifier vos appareils électriques et leurs branchements. Dans la mesure du possible, ne les faites pas fonctionner lorsque vous vous absentez (sèche-linge, cafetière…).

Le risque zéro n’existe pas plus dans le domaine des incendies domestiques qu’ailleurs. Souscrire une assurance habitation incluant l’assurance incendie est une démarche judicieuse. Comparer les offres avec lesfurets.com est une manière simple et efficace d’être couvert au mieux en cas d’incendie domestique.

Le conseil d'Hervé !
En cas de sinistre incendie, prévenez votre assureur dans les 5 jours ouvrés. Le respect de ce délai est important pour éviter la perte de l’indemnisation. Pensez également à conserver tous les éléments endommagés jusqu’au passage de l’expert.
Comparer les devis habitation

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    Comparer les devis habitation