Qu’est-ce qui est couvert par l’assurance incendie ?

L’assurance incendie protège les locataires ou propriétaires en assurant une indemnisation suite à un sinistre. Ainsi, si votre logement prend feu à cause d’un incendie de feu de cheminée, de la foudre ou d’une étincelle issue d’un appareil ménager, votre assurance devra être en mesure de vous dédommager.

Bien entendu, cela se fera au regard des garanties souscrites, en tenant compte d’éventuelles franchises comme c’est souvent le cas en matière d’assurance.

Quelles sont les exclusions de garantie incendie ?

Attention toutefois, certaines causes d’incendie peuvent être exclues de la garantie. Par exemple, s’il est provoqué par une cigarette mal éteinte, votre assureur invoquera une faute de votre part. Il en va de même pour un fer à repasser resté branché et bien sûr, pour les incendies intentionnels destinés à escroquer l’assurance.

C’est l’expert qui, lors de sa visite, pourra déterminer la cause du sinistre et éventuellement vous tenir pour responsable.

Comment éviter les incendies ?

Si les incendies dus à la foudre, à la propagation d’un feu voisin ou de fait criminel sont bien difficiles à éviter, plusieurs mesures peuvent vous permettre d’agir en amont face à ce risque

Ainsi, sachez qu’il existe plusieurs mesures obligatoires de prévention des incendies :

  • D’abord, des détecteurs de fumée doivent être installés dans votre logement. Si vous êtes locataire, c’est le propriétaire qui doit s’en occuper, mais c’est de votre responsabilité de les entretenir, voire de les remplacer si besoin.
  • Le ramonage est également obligatoire si vous avez une cheminée. Il doit être effectué 2 fois par an au minimum, dont une fois en période de chauffe.
  • Enfin, le débroussaillage est imposé par la loi. Les obligations varient selon votre emplacement géographique, d’où l’importance de vous renseigner auprès de votre mairie.

Si ces mesures ne sont pas respectées, vous vous exposez à de lourdes pénalités sur votre indemnisation, voire à sa suppression : soyez donc vigilants en ce qui concerne leur mise en place !

Comment être indemnisé pour un incendie ?

En cas d’incendie dans la maison, vous disposez de 5 jours ouvrés pour prévenir votre assureur. Un expert sera ensuite envoyé pour évaluer les dommages subis par votre habitation. Ainsi, ne jetez pas les objets endommagés, et rassemblez les preuves de l’existence et de la valeur de ces biens. Il est d’ailleurs préconisé de s’occuper de cela avant tout incident, afin d’être paré en cas d’incendie.

L’assurance vous fera ensuite parvenir une proposition d’indemnisation, en lien avec les observations de l’expert.

Quel remboursement pour un incendie ?

  • Pour les biens immobiliers, l‘indemnisation se basera sur la valeur de reconstruction à neuf, après déduction d’un coefficient de vétusté.
  • Pour les biens mobiliers, elle se basera généralement sur la valeur de remplacement, là encore après déduction du coefficient de vétusté. Il arrive également parfois que l’indemnisation se fasse à partir de la valeur à neuf au jour du sinistre.
  • Pour les objets de valeur, l’indemnisation interviendra dans la limite du montant choisi lors de la souscription.

Notez toutefois que si un tiers est responsable du sinistre, c’est son assurance qui devra vous indemniser pour les biens endommagés.

Quid de la réparation des biens à l’origine du sinistre ?

En règle générale, si un appareil électroménager défectueux est à l’origine de l’incendie, les conséquences sur vos biens mobiliers et votre logement seront prises en charge, mais pas la réparation du bien.

Son remplacement est de l’ordre de l’assurance dommages électriques.

Le conseil d'Hervé !
En cas d’incendie, les dommages causés aux arbres et aux plantations ne sont généralement pas couverts. Il est toutefois possible de souscrire une extension pour les assurer. Renseignez-vous auprès de votre assureur !
Comparer les devis habitation

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    Comparer les assurances habitation