MENU

Assurance scolaire et responsabilité civile : quelles différences ?

Votre contrat d’assurance habitation, à travers la garantie de responsabilité civile, couvre votre enfant pour les dommages qu’il pourrait causer à des tiers, mais pas pour ceux qu’il pourrait subir. La responsabilité civile ne suffit donc pas à protéger votre enfant des différents risques encourus au quotidien dans le cadre de l’école.

Plus spécifique et plus complète, l’assurance scolaire vient combler ce manque. Elle comporte deux volets complémentaires et qui sont obligatoires dans les contrats :

  • La garantie individuelle accidents corporels qui couvre les dommages subis par l’enfant (accident, maladie) et  qui peut fournir une aide essentielle en cas d’interruption de scolarité (soutien scolaire, garde-malade, etc.).
  • La garantie responsabilité civile, si votre enfant blesse un camarade ou lui casse ses lunettes, par exemple.

D’autres garanties facultatives viennent compléter ces deux principales garanties, comme par exemple l’appui psychologique en cas de racket, la protection juridique ou encore la couverture des affaires personnelles de l’enfant (des lunettes perdues ou un vélo volé peuvent ainsi être indemnisés). Comptez entre 10 et 30 euros par enfant et par an, en fonction des options choisies.

L’assurance scolaire se révèle donc indispensable pour les activités scolaires et périscolaires, même si, selon la Loi, elle n’est que facultative pour les activités scolaires inscrites dans l’emploi du temps. Cependant, elle devient obligatoire dans le cadre d’activités extrascolaires se déroulant en dehors des heures de cours (sortie au musée, voyage scolaire, etc.).

Lors de la souscription, plusieurs types de protection s’offrent à vous. Vous pouvez alors choisir de couvrir votre enfant uniquement sur les trajets domicile-école et les activités scolaires, ou bien à tout moment, 7j/7 et 24h/24, même pendant les vacances ou en colonies de vacances. D’ailleurs, ce dernier type d’assurance scolaire, qui couvre l’assuré de manière perpétuelle, peut être également appelée assurance extra-scolaire.

L’inconvénient majeur de l’assurance scolaire est celui de toute assurance de groupe : elle couvre les mêmes risques, quel que soit le profil de l’assuré.

Les alternatives à l’assurance scolaire

Si vous considérez que la couverture de l’assurance scolaire est insuffisante, vous pouvez considérer les alternatives suivantes :

  • Souscrire une Garantie accidents de la vie (GAV) ou une Assurance individuelle accident, en choisissant les options adaptées à vos besoins. Il est possible que vous ayez déjà souscrit cette GAV pour la famille. Dans les deux cas, l’assurance scolaire n’est plus nécessaire. Il suffit alors de fournir la preuve de la couverture de l’enfant au chef d’établissement ou au responsable des activités périscolaires.
  • Certains contrats multirisques habitation proposent également l’assurance scolaire sous la forme d’une option. De tels contrats privés sont intéressants parce qu’ils offrent une protection sur mesure. Cette option vous reviendra généralement moins cher qu’une assurance scolaire de groupe.

En supplément de la couverture scolaire, un contrat d’assurance peut prendre en charge des aspects très divers de la vie à l’école. Un enfant malade ou blessé peut par exemple bénéficier d’une assistance à domicile lui permettant de rattraper le retard dû à son absence. En cas de sinistre, le montant des indemnisations est généralement plus élevé. De plus, ce sont les parents qui fixent ce montant, de même que les éventuelles franchises.

Le conseil d'Hervé !
LesFurets.com vous permet de comparer facilement les meilleures offres en matière d’assurance habitation, d’assurance individuelle accident ou de garantie accidents de la vie. Vous pourrez ainsi choisir des garanties optimales pour couvrir votre enfant au meilleur prix.
Comparer les devis habitation

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    Comparer les devis habitation