MENU
Comparateur d'assurance moto
Indiquez vos besoins et trouvez l’assurance moto qui vous convient
Comparer
Partager sur

En cas de chute, le motard est beaucoup plus vulnérable qu’un automobiliste. Un sentiment confirmé par les chiffes : en 2015, 43% des personnes grièvement blessées sur la route, soit environ 12.000 personnes, étaient des conducteurs de deux-roues. Pourtant, ceux-ci représentent moins de 2% du trafic.

« L’effet de râpe qui menace la peau en cas de chute »

Face à ce chiffre et au triste bilan de la mortalité routière, le port de gants est, fin novembre, devenu obligatoire pour les conducteurs et les passagers des deux-roues motorisés. Pour sensibiliser les motards qui rechigneraient à porter des gants et accompagner cette nouvelle mesure, la Sécurité routière a lancé une grande campagne d’information dans les parkings à deux-roues de cinq grandes villes de France.

Jusqu’à la fin de la semaine, à Bordeaux, Marseille, Montpellier, Toulouse et Paris, plus de 25.000 motards vont pouvoir éprouver « le contact de leur main avec la route ». La Sécurité routière va, en effet, installer sur les poignées gauches des deux-roues un cylindre dont la partie visible est en papier de verre. En caressant la poignée, le motard pourra ressentir « l’effet de râpe qui menace la peau en cas de chute », explique la Sécurité routière sur son site internet.

Une chute à 50 km/heure équivaut à tomber d’une hauteur de 10 mètres

La poignée factice est également porteuse d’un message enroulé à l’intérieur : « Lors d’une chute à deux-roues à 30 km/h, le frottement de la route sur votre peau est aussi abrasif que ce papier de verre. Pour vous protéger, le port de gants est obligatoire pour tous les conducteurs et passagers de deux-roues motorisés depuis le 20 novembre 2016. »

Enfin, la Sécurité routière rappelle que l’obligation du port de gants, en apparence anodine, peut améliorer grandement la sécurité. Et à l’aide de chiffres édifiants : « Près de 7 conducteurs de 2 roues sur 10 déclarent avoir déjà chuté, ce qui a entraîné des blessures pour près de la moitié d’entre eux. Une chute à 50 km/heure équivaut à tomber d’une hauteur de 10 mètres. Avec des gants épais le facteur de protection s’élève à 87%. »

Comparer les devis moto
Partager sur
Comparer les devis moto