MENU
Comparateur d'assurance moto
Indiquez vos besoins et trouvez l’assurance moto qui vous convient
Comparer
Partager sur

Un deux-roues pour intervenir plus vite en cas d’accident ? Depuis 2016, Francis Pouget développe son concept de moto médicalisée. Cet ancien gendarme a fondé sa société Moto-urgence 21 à Dijon (Côte-d’Or). Il recherche désormais des fonds pour passer aux tests pratiques, rapporte France 3.

Un médecin sur la place passager

Avec sa carrosserie jaune fluo, la moto-urgence ne passe pas inaperçue. Francis Pouget l’a conçue pour intégrer tout l’équipement nécessaire dans ses sacoches. Elle emporte une trousse de premiers secours, mais aussi un défibrillateur, un  électro-cardiogramme et un respirateur. Le Dijonnais s’est inspiré de ce qui se pratique déjà depuis 10 ans dans d’autres pays européens, par exemple le Royaume-Uni et l’Allemagne.

Chez nos voisins, ce sont les médecins qui pilotent les motos d’urgence. « Cette solution n’est pas adaptée pour les secours français, parce que le médecin doit suivre le patient dans l’ambulance s’il a besoin d’être hospitalisé », explique Francis Pouget. Dans le système qu’il a imaginé, le médecin prend la place du passager derrière le conducteur. La moto se faufile dans la circulation pour lui permettre d’arriver en premier sur les lieux.

Gagner 7 à 11 minutes par trajet

En zone urbaine, le gain de temps peut s’avérer précieux. « Sans notion de vitesse, l’intervention d’une moto médicalisée en secteur urbain fait gagner 7 à 11 minutes sur un trajet », assure Francis Pouget. Sa moto-urgence permettrait aussi de réaliser des économies. « 25% des interventions SAMU ne nécessitent pas d’hospitaliser le patient », souligne l’inventeur. Envoyer une moto plutôt qu’une ambulance permettrait d’optimiser les moyens de secours à engager.

Pour l’heure, le deux-roues n’a pas encore l’autorisation d’intervenir avec le Samu. Elle assure uniquement la sécurité lors d’événements, comme le rallye moto de Côte-d’Or dans le cadre des Coupes Moto Légende le 3 mai dernier. Francis Pouget cherche un centre qui accepterait de l’accueillir pour tester sa moto en intervention. Pour soutenir son activité, il a déjà engagé 35 000 euros en partie via un crédit. Francis Pouget a aussi lancé une cagnotte sur le site Leetchi.

Comparer les devis moto
Partager sur

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    Comparer les devis moto