MENU

Mauvaise nouvelle pour les conducteurs de deux-roues. Le stationnement gratuit vit ses derniers instants en Ile-de-France. Dès avril prochain, les villes de Charenton-le-Pont et Vincennes (Val-de-Marne) instaureront des parkings payants pour les deux-roues motorisés et immatriculés, rapporte Le Parisien.

Réduire les incivilités des deux-roues

Cette mesure présenterait plusieurs avantages. Dans un premier temps, le stationnement payant permettrait de se débarrasser des deux-roues « ventouses ». Dans un deuxième temps, cette mesure ferait baisser leur nombre. Par ailleurs, ce changement réduirait mécaniquement les incivilités imputables aux propriétaires de deux-roues. Pour les mairies des deux villes, il s’agit avant tout de répondre aux préoccupations de leurs administrés.

Dans le détail, les rues de Vincennes comptent déjà 780 emplacements pour deux-roues. Le stationnement rotatif, dit « visiteur », coûte 1,50 euro les 2 heures tandis que le stationnement résidentiel revient à 0,70 euro par jour ou 2,70 euros la semaine. La municipalité a déjà prévu d’autres aménagements. « Nous avons constaté qu’un grand nombre de professionnels de santé circulaient en deux roues. Nous sommes en réflexion sur une solution adaptée » précise la mairie.

La solution payante passe mal

Du côté de Charenton, les usagers disposent déjà de 500 places pour se garer. Les résidents payent 7 euros par mois. « Notre ville mettra en place ce stationnement payant à compter du 2 avril », assure le maire Hervé Gicquel (LR). La ville prévoit d’informer largement les motards, avec une distribution de prospectus. Les places de stationnements seront aussi clairement indiquées.

Evidemment, la solution payante passe assez mal auprès des motards et autres scootéristes. Le coordinateur de la Fédération française des motards en colère (FFMC), Jean-Marc Belotti, a ainsi rencontré le maire de Vincennes pour lui soumettre des alternatives gratuites. Selon lui, les deux-roues pourraient trouver refuge le long des trottoirs, là où les voitures ne peuvent stationner. Motos et scooters pourraient aussi se garer de part et d’autres des sorties de parking, aux carrefours ou près des passages piétons. Une façon d’économiser l’achat d’arceaux de stationnement, souligne Jean-Marc Belotti.

Comparer les devis moto

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    Comparer les devis moto