MENU

Sur les 121 personnes qui ont trouvé la mort en 2016 sur les routes de l’agglomération parisienne, plus de 83 % étaient des piétons ou conduisaient un deux-roues. Plus de la moitié des victimes, soit 66 personnes, étaient à pied au moment de l’accident et 36 victimes circulaient au guidon d’un deux-roues motorisé.

Tels sont les chiffres annoncés ce vendredi par la préfecture de Paris, relayés par Le Point et prenant en compte le réseau routier de la capitale, des Hauts-de-Seine, de Seine-Saint-Denis, du Val-de-Marne ainsi que le réseau autoroutier de la région Ile-de-France.

En cause : l’utilisation d’écouteurs

Chez les piétons, la cause des accidents est bien souvent imputée à l’utilisation d’écouteurs ou de casques audio. Une habitude qui a pour conséquence de les couper du monde extérieur et du flot de circulation. Distraits et non protégés, les piétons sont donc plus facilement victimes d’accidents mortels.

Concernant les deux-roues motorisés, le constat n’est pas nouveau. Les scooters et motos constituent une bonne partie de l’accidentologie en ville et en banlieue, note encore Le Point.

De manière générale, si le nombre de tués a baissé de 10,4 % sur les routes de l’agglomération parisienne l’an dernier, le nombre d’accidents a augmenté de 4,1 %, passant de 14.376 à 14.971. Le nombre de blessés a également augmenté de 4,18 %, avec 17.252 victimes contre 16.559 en 2015.

Comparer les devis moto

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    Comparer les devis moto