MENU

Accompagner en permanence les motards pour prévenir les secours en cas d’accident. Voici l’objectif de trois étudiants québécois qui ont mis au point une « boîte noire spéciale motos ». Branché à la batterie du deux-roues, le dispositif envoie un message d’urgence aux professionnels de santé les plus proches en cas d’accident. Point fort de l’appareil fabriqué par RideMetry pour maximiser les chances du motard en sursis, ce nouveau système, baptisé RideBox, dispose d’une liaison satellite et supporte donc les coupures du réseau terrestre.

« Les motocyclistes se promènent souvent hors des sentiers battus. Il faut s’assurer qu’ils ont tout le temps du réseau. On veut qu’ils aient la liberté de faire de la moto seuls, mais sans l’être vraiment. C’est comme si quelqu’un les suivait », explique au Journal de Montréal Victor Bursucianu, cofondateur de RideMetry et étudiant à l’Ecole de technologie supérieure. Et d’assurer que les trois inventeurs sont des pionniers en la matière : « Il y a un concept semblable en Europe, mais ce n’est pas dans la moto et ça fonctionne sur le réseau 3G. »

RideBox alerte aussi votre famille

L’appareil, présenté au dernier Salon de la Moto de Montréal, a juste besoin de sa batterie pour fonctionner. Si son rôle premier est d’envoyer un signal aux urgences en cas d’accident ou de chute du motard« selon les configurations de l’usager, il peut aussi envoyer une alerte à la famille et aux amis », explique Victor Bursucianu qui précise que « la notification est envoyée via SMS, courriel ou par l’application mobile ». Un message crucial lorsque l’on sait que, selon le concept médical de la « Golden Hour » cité par nos Québécois, l’heure qui suit un accident peut faire la différence entre la vie et la mort. « C’est d’autant plus vrai dans le cas des motocyclistes, qui ne sont pas toujours à la vue de tous », tranche Gérald Voghel, cofondateur de RideMetry.

Un test grandeur nature va commencer cet été sur les routes du Québec. Une centaine de boîtes noires devraient être installées. Au final, le dispositif, capable d’envoyer également un signal en cas de vol, devrait être commercialisé aux alentours de 400 $ canadiens (288 euros) avec des frais d’utilisation de 10 $ par mois (un peu plus de 7 euros).

Comparer les devis moto

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    Comparer les devis moto