MENU
Comparateur d'assurance moto
Indiquez vos besoins et trouvez l’assurance moto qui vous convient
Comparer
Partager sur

Le Salon international de la moto qui se tient à Milan jusqu’au 13 novembre dévoile un nombre impressionnant de nouveautés et cette édition 2017 s’avère un millésime exceptionnel de l’avis des spécialistes. Les constructeurs, contraints de rendre conformes leurs mécaniques à la nouvelle norme de dépollution Euro 4, misent sur le renouveau, tout en jouant la carte du classique, du vintage, du néorétro. Et dans cette avalanche de deux-roues rutilants, les scooters se taillent la part du lion. Chez Suzuki, Yamaha ou Honda le « mini » remporte à Milan un « max » de suffrages. Et parmi eux, Vespa opère son grand retour en opérant un virage électrique.

  • Suzuki mise sur le sport et le confort

Pour la version Euro4 de son Burgman 400, Suzuki repositionne son célèbre scooter sur un créneau un peu plus sportif qu’il ne l’était. Le 400 conserve ses qualités de confort, tout en s’allégeant, résume Motoservices.com. Cette version 2017 a joué les stars au Salon de Milan. Eclairage full LED aussi bien pour l’avant que pour l’arrière, pare-brise plus court et moins largeselle plus épaisse, dossier réglable, coffre pouvant loger deux casques, compte-tours analogique et une roue avant passant de 14 à 15 pouces…. Ce Burgman 400 « conjugue à merveille des qualités de performances, de confort et de protection », souligne Suzuki qui assure que son scooter est « proche du véhicule idéal en termes de mobilité urbaine ».

  • Yamaha entre modernité et vintage

Depuis son lancement en 2001, le Tmax demeure la référence des scooters sportifs et caracole en tête des ventes du marché français du deux-roues.

La dernière mouture présentée au Salon de Milan conserve son moteur bicylindre en ligne de 530 cm3 délivrant 46 chevaux et répond à la nouvelle norme Euro 4. Au menu également : une cure d’amaigrissement de 9 kg par rapport à l’ancien modèle.

Sous la selle le coffre a été agrandi pour pouvoir accueillir deux casques jet et une prise de recharge figure enfin dans la dotation de série. Autres nouveautés, le niveau de gamme intermédiaire SX s’accompagne d’une application sur smartphone « My TMAX Connect » permettant de localiser son scooter grâce à une balise GPS intégrée ou d’activer ses clignotants et son klaxon à distance.

Le modèle haut de gamme DX intègre, lui, un pare-brise réglable électroniquement, un guidon et une selle chauffante ainsi qu’un régulateur de vitesse. La commercialisation est prévue en mars 2017 à un tarif qui devrait débuter autour de 12.000 euros. Et outre le lancement en grande pompe de ce scooter sportif, Yamaha a fait fureur en ressortant son D’elight, apparu pour la première fois en 2013. Cure de jouvence esthétique et introduction de la technologie Blue Core pour répondre à la norme Euro 4 font de ce deux-roues version 2017 une jolie surprise… qui entrera en concession au mois de mars 2017 en trois coloris (rouge, noir, blanc).

  • Kymco sort son Like 2017 personnalisable

Kymco a dévoilé son nouveau Like. Nouveau moteur Euro 4, freinage combiné, finitions revues : le Like 2017 monte en gamme, et se distingue aussi par sa connectivité. Ce modèle rétro adopte un éclairage full leds, une selle parfois bicolore en fonction du coloris, une barre de maintien chromée, de jolies poignées au guidon… Le Like 2017 joue également « la carte de la technologie basses frictions pour un meilleur rendement énergétique, ainsi qu’un radiateur latéral », explique Motoservices.

Particulièrement silencieuse et peu gourmande, cette version 2017 vous permettra également, via votre smartphone et une application dédiée, de gérer ou configurer votre tableau de bord, soit l’horloge (avec choix de formes, de fonds), la vitesse et la consommation, la météo, la géolocalisation ou encore, moteur éteint, votre messagerie Whatsapp, Facebook, etc.

Dispo annoncée début 2017. Une version ABS est aussi au programme, mais ne sera pas disponible en France.

  • Honda et sa machine hybride

Le X-ADV norme Euro 4 surprend au premier regard. « À première vue comme ça, on peut se demander ce qui est passé par la tête de la marque pour créer un tel engin et surtout à quel public l’X-ADV peut être destiné ?« , s’est même interrogé Caradisiac après la présentation par Honda de ce nouveau scooter hybride en total décalage avec son époque.

Si le X-ADV n’a apparemment pas fait l’unanimité au Salon de Milan, Honda a eu le mérite de faire preuve d’audace. Au menu de ce scooter : sabot de protection, jantes à rayon de 17 pouces à l’avant et 15 pouces à l’arrière, protège-mains, grand tableau de bord, coffre sous selle de 21 litres, bulle avec 5 réglages différents en hauteur, guidon en aluminium, éclairages à LED, démarrage sans clé « Smart Key » et détecteur d’inclinaison pour la béquille centrale afin d’éviter les chutes.

  • Vespa prend un virage vert

Le groupe italien Piaggio a dévoilé, à la surprise générale, une version électrique du célèbre scooter Vespa, écoulé à 18 millions d’exemplaires dans le monde.

Exit le pétaradant monocylindre 2 temps, Elletrica dispose d’un… moteur électrique. La firme s’est vantée, selon TF1, de « faire un pas vers le futur en toute cohérence avec les valeurs qui ont toujours accompagné son histoire » sans toutefois livrer une fiche technique détaillée. Pour connaître les caractéristiques de ce premier e-Vespa aux couleurs argentées et bleues et « doté de la toute dernière technologie électrique qui conservera toutes les fonctionnalités qui ont été vitales à son succès », il faudra patienter jusqu’à sa commercialisation, prévue pour l’automne 2017.

 

Comparer les devis moto
Partager sur
Comparer les devis moto